Escapade catalane – Description et tracé de l’itinéraire

Description des étapes

Si l’on n’a pas de GPS, la description s’avère utile pour sortir des villes et sur certains départs de sentiers en France où le balisage n’est pas toujours présent. Là où le balisage est sans ambiguité, la description qui suit est succincte car elle n’est pas vraiment nécessaire.
La description ci-dessous ne fait pas état des détours occasionnés par des visites de certains lieux et ne présente pas les autres alternatives d’étapes.

Étape 1: Collioure – Banyuls par la tour de la Madeloc

  • Dos à la gare, descendre l’avenue Aristide Maillol, traverser la place du Maréchal Leclerc, puis continuer presque en face sur la rue piétonne (Avenue Camille Pelletan) qui passe devant l’hôtel La Frégate. Comme l’étape n’est pas excessivement longue, on peut envisager de visiter la ville avant le départ: Notre-Dame des Anges, Vieille ville, Château royal)
  • À la fin de l’avenue Camille Pelletan, tourner à droite sur le petit pont et contourner le château en suivant le bord de mer.
  • Tourner à gauche et longer la plage d’Avall. Passer le parking puis emprunter le petit pont avant de traverser la route de Port-Vendres.
  • Avant le virage, prendre sur la droite la rue en direction du Cellier des Dominicains.
  • À gauche, suivre une petite ruelle qui est l’impasse du musée. Passer sous le portique du musée d’art moderne et prendre à gauche le chemin “René Pous”.
  • Collioure
    Collioure

    Poursuivre par un petit sentier assez raide bordé de murets qui monte plus moins directement au moulin en traversant le parc Pams.

  • Devant le moulin, poursuivre dans la même direction jusqu’à une bifurcation.
  • Prendre à droite le chemin qui monte au Fort Saint-Elme.
  • Après un petit détour et une visite éventuelle du fort, revenir sur ses pas et suivre la route qui reste sur la crête jusqu’à un virage à gauche où l’on voit le départ de sentiers.
  • Prendre le sentier qui va globalement dans la même sens et qui monte le long d’un muret en direction du col d’en Raixat.
  • Peu avant le fort Dugommier, tourner à gauche entre les buissons pour prendre la petite route goudronnée.
  • Contourner le fort (qui reste à main droite) en restant sur la piste et après 500m on arrive au col d’en Raixat.
  • Continuer sur une large piste qui monte doucement et qui vire légèrement à gauche. Il y a des balises jaunes. Un peu plus haut, on passe devant une stèle.
  • Monter régulièrement en ne tenant pas compte des divers embranchements avant de redescendre jusqu’à la route des vignes (où il y a un poteau indiquant les coordonnées GPS du lieu).
  • Tourner à droite sur la route des vignes (ne pas tenir compte de la croix jaune) et la suivre jusqu’au col de Mollo.
  • Derrière le panneau routier “Ermitage de Consolation”, une petite sente peu marquée au début et sans balisage démarre de façon un peu raide et longe la vigne avant de traverser le maquis. Suivre ce sentier, peu ou pas balisé mais bien marqué jusqu’à une bifurcation où l’on trouve un panneau: en prenant à gauche on va directement au refuge de la Madeloc (table et banc), en prenant à droite on monte à la batterie de Taillefer. Les 2 itinéraires se rejoignent au col de Taillefer.
  • 50m environ après le col de Taillefer, entreprendre à droite la montée progressive et régulière jusqu’à la Tour de la Madeloc.
  • Descendre par la petite route goudronnée qui passe devant la Batterie 500.
  • Continuer la descente jusqu’au col des Gascons où se trouve la jonction avec le GR10 balisé blanc/rouge.
  • A partir du col des Gascons suivre le GR10 (balisage blanc/rouge) jusqu’à Banyuls (mairie et plaque de fin du GR10). Cette partie du parcours est bien balisée.

Étape 2 : Banyuls – Cerbère par Torre de Querroig

  • Dos à la mairie, prendre à droite, continuer le long de la côte sur la route de Cerbère et après le pont sur le Baillaury (souvent à sec), tourner à droite et suivre les rampes bleues, le lit de la rivière étant sur la droite.
  • Déboucher sur la rue Joliot-Curie, tourner à droite puis à gauche Place de la Résistance pour remonter la pente raide (rue de la Résistance).
  • À l’intersection, continuer tout droit rue Pierre Loti et couper le virage à gauche en continuant tout droit sur le chemin entre les arbres et le mur des maisons.
  • Retrouver la route et la suivre en tournant à droite.
  • Cette route décrit un peu plus loin un large virage à gauche. Continuer sur cette route qui longe un lotissement.

    Montée à Torre de Querroig
    Montée à Torre de Querroig
  • Au bout de cette route, au niveau de la rue de Soulane, poursuivre dans la même direction sur le chemin qui descend légèrement. Ce chemin descend au vallon de Séris au niveau d’un petit pont situé au dessus du tunnel de chemin de fer.
  • Le chemin change de direction, et longe un bois de chênes-lièges. Moins de 250m après, suivre à gauche la petite route qui monte ( laisser celle qui continue tout droit).
  • Dans le premier virage en épingle à cheveux prendre le petit sentier qui se faufile entre les chênes-lièges (marquage jaune) et qui permet de couper le virage de la route.
  • Prendre à gauche la route laissée avant le sentier, la suivre sur une vingtaine de mètres, puis l’abandonner au profit d’une piste en terre à droite.
  • Elle fait un virage à gauche, passe au dessus d’une maison. Laisser le chemin en face, et après un nouveau virage à droite passer plusieurs fois sous une ligne électrique.
  • Arrivée sur une piste que l’on prend à gauche pour rejoindre à l’est le col de Gran Bau qui se voit entre 2 crêtes.
  • Au col Gran Bau, avant même de mettre le pied sur le goudron, prendre à droite un petit sentier assez raide, non balisé, démarrant à droite d’un piquet (poteau DFCI endommagé). Ce sentier semble se diriger vers 3 poteaux électriques caractéristiques mais suite à quelques lacets, il s’en écarte.
  • Suivre ce sentier, qui n’est pas balisé mais qui est bien marqué par le passage des randonneurs. Il monte sur la crête et suit plus ou moins un mur de pierres sèches.
  • Après des montées et descentes, on atteint le col de la Creu, marqué d’un poteau indicateur.
  • Continuer en face, sur le chemin balisé en jaune direction Puig Joan.
  • Avancer sur ce sentier jusqu’à au pylône électrique que l’on voit de loin.
  • Prendre la piste du Pic Joan vers la droite en légère montée, laisser la piste qui monte à gauche qui monte au Pic Joan.
  • Suivre cette large piste, passer en contrebas d’une tour de guet pour la surveillance des incendies, poursuivre jusqu’au col de Cerbère, vaste carrefour de plusieurs pistes, où il y a une citerne pour les incendies.
  • Prendre au sud-ouest le petit sentier balisé de jaune, démarrant entre les 2 pistes et qui gagne l’arête que l’on remonte jusqu’au sommet où il y a les ruines de la tour de Querroig. Le balisage est bien marqué pour toute la montée.

Cette partie du parcours dans les rochers et les cailloux est un peu sportive et, sans être dangereuse elle oblige à être attentif et à prendre son temps. Bien observer le balisage et les marques de passage pour éviter de s’engager dans des voies compliquées à gérer. À certains endroits, Il faut s’aider des mains.

  • Au sommet s’engager prudemment sur la suite du chemin (balisé de jaune) puis s’orienter au sud-ouest pour atteindre un petit col.
  • Bifurquer ensuite à gauche et descendre jusqu’au col de Fareilla où l’on trouve des départs de sentiers et un grand panneau de recommandations.
  • Remonter en face une piste en pente douce et régulière. Après le sommet de la pente, suivre cette piste qui ondule en descendant jusqu’au col des Frares (croix fontière 599) qui est un carrefour de pistes.
  • A ce carrefour, prendre une piste pentue à droite qui rejoint une autre piste horizontale que l’on suit à gauche et qui conduit au col de Belitres.
    Une cinquantaine de mètres avant d’arriver au col de Belitres ( route et mémorial de la Retirada), prendre le sentier à gauche.
  • Il se termine sur la route par quelques escaliers au niveau des bâtiments abandonnés de l’ancienne douane française.
  • Traverser la route, enjamber le parapet et prendre à gauche le petit sentier qui descend jusqu’à Cerbère.
  • En bas de ce sentier, passer dans le tunnel sous les voies de chemin de fer, suivre la rue Jean Barrat, puis la rue Dominique Mitjavile.
  • Traverser la Place des Platanes, prendre la rue Anatole France qui débouche sur la rue principale au niveau de la plage près de l’office du tourisme.

Étape 3 : Cerbère – Llança par l’itinéraire côtier.

  • Remonter le sentier descendu la veille jusqu’au col de Belitres.
  • À partir de ce point, l’étape suit le GR92 espagnol, balisé blanc/rouge jusqu’à Llança. Le balisage ne pose aucun problème, nous n’avons eu recours ni à la carte, ni au GPS. Par conséquent, la description n’est pas utile.
  • Le chemin passe respectivement par Portbou, le col de Frare suivi d’un beau chemin en balcon, Colera, le col de Sant Antoni, la plage de Garbet, le Cap Ras. Il longe ensuite plusieurs petites plages dont celle de Grifeu et arrive au port de Llança.

Étape 4 :  Llança – Port de la Selva par Sant Pere de Rodes

  • Dos à l’office du tourisme, prendre le carrer Castellar. Passer devant une petite église blanche, aller jusqu’à l’extrémité du square et, à gauche traverser la route juste avant le rond-point.
  • Continuer sur cette route dans la même direction pour se retrouver sur l’Avinguda Europa. L’abandonner quand elle décrit un virage marqué à droite au niveau d’une intersection pour prendre carrer Rafael Estela.

    Església Santa Helena
    Església Santa Helena
  • On voit devant, au loin, sur un mur une sculpture murale représentant une femme allongée au soleil.
  • Prendre la rue qui passe sur le coté droit de cette sculpture (carrer Rafael Estela). Elle débouche sur la place Major où il y a l’église Sant Vincenç et un grand platane.
  • Tourner à gauche, prendre carrer Pilota, tourner à droite sur carrer Major, puis à gauche sur carrer Sant Vincenç puis continuer sur carrer Puigdemont.
  • En haut de la côte, prendre à gauche une rue jusqu’à arriver à un panneau stop.
    Tourner à droite et continuer jusqu’au rond-point. De l’autre coté, démarre le GR11 balisé blanc/rouge.
  • Suivre le GR11 jusqu’à Sant-Pere de Rodes. Le balisage est visible et ne pose pas de problème. Avant d’arriver au monastère de Sant Pere de Rodes, le GR11 passe par le col del Perer, l’ancien village de Santa Creu et l’église Santa Helena.
  • À gauche du monastère, le chemin descend par quelques marches qui débouchent sur une piste cimentée.
  • Continuer jusqu’au parking. Deux options peuvent être envisagées:
    – Soit continuer tout droit et descendre à Port de la Selva par le chemin de Compostelle.
    – Soit poursuivre sur le GR11 balisé blanc/rouge qui dévale à droite et qui passe par Selva Del Mar. (c’est cet itinéraire que nous avons emprunté). Bien qu’il fasse quelques détours, Il est correctement balisé jusqu’à Port de la Selva.

Étape 5 : Port de la Selva – Cadaquès par l’itinéraire côtier.

  • Dos à l’office de tourisme, partir à gauche pour prendre juste après, à gauche le première ruelle qui conduit à Esglesia Santa Maria de les Neus.
  • Tourner à gauche, carrer Sant Baldiri, puis tout de suite à droite , carrer de la Costa.
  • Continuer toujours tout droit et monter les escaliers munis d’une rampe bleue, entrecoupés d’une rue avant d’arriver à une petite place.
  • Continuer à monter en face jusqu’à arriver sur une route que l’on traverse. On continue à monter et l’on débouche sur le carrer Puig Gros où le GR11 est récupéré.

    Avant Portlligat
    Avant Portlligat
  • À partir de ce point et jusqu’au cap de Creus, les balises blanc/rouges du GR11 sont régulièrement visibles. Le sentier passe par le col Puignau, Sant Baldiri de Tabellera, près d’une cabane de pierres sèches (barraca), d’un poteau indicateur fantaisiste style far-west, et du Mas dels Rabassers de Baix.
  • Arrivé à la route qui va au cap de Creus, terminer sur cette route où utiliser le raccourci (balisage vert/rouge) qui conduit au phare et aux restaurants.
  • À partir de Cap de Creus, descendre la route et prendre après la descente un sentier  qui part à gauche en contre-bas de la route. On trouve rapidement un balisage vert/rouge qu’il faut suivre jusqu’à tomber sur la rouge à proximité de Portlligat.
  • Quand on arrive sur la route, tourner à gauche (Avingudado del Paratge de s’Alqueria),  puis tourner à droite à la fin de cette route,
  • Remonter cette rue et tourner à gauche, le musée Dali est indiqué. Descendre cette route, presque jusqu’à la mer et tourner à droite. On arrive près d’un petit port et la maison de Dali.
  • Dos à la mer, prendre la petite ruelle qui monte puis prendre à gauche l’avenue Salvator Dali.
  • Après l’église et au niveau du camping, tourner à gauche et prendre Carrer de la Miranda pour descendre jusqu’à la mer.
  • Arrivé au bord de mer, tourner à droite et continuer vers le centre.

Retour à l’article « Escapade catalane – considérations générales »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *