Escapade catalane

Considérations générales

Randonnée saute-frontière de 5 jours qui débute en France et se termine en Espagne. Superbe circuit offrant des panoramas spectaculaires et ouverts, qui traverse des paysages sauvages où l’empreinte de l’homme reste légère dans une région de réputation pourtant très touristique. Si l’on trouve beaucoup de vacanciers de mai à fin septembre sur les plages et dans les localités de bord de mer, en revanche les sentiers ne sont pas très fréquentés.
L’intérêt de cette randonnée réside dans le fait qu’elle offre pour chaque étape plusieurs alternatives de parcours: soit un itinéraire de montagne, soit un itinéraire côtier.
Pour chacune des 5 étapes, nous avons choisi celles qui nous semblaient les plus spectaculaires ou qui revêtaient le plus d’intérêt.

Période propice

Je déconseille fortement la période entre le 15 juin et le 15 septembre: en absence de vent, la chaleur y est accablante voire dangereuse. Nous avons effectué notre randonnée début mars et nous avons joui d’un très beau temps et d’une température idéale (et même chaude en absence de vent), alors j’imagine ce qu’il doit en être en plein été. Bien sûr tous les mois de mars ne sont pas aussi exceptionnels que cette année (2019), il parait même qu’il peut y avoir parfois de la neige.

En résumé les meilleurs moments pour effectuer cette randonnée sont (février), mars, avril, mai, fin septembre, octobre et éventuellement début novembre.

Étapes et itinéraire

Les étapes ne sont pas très longues, c’est pour cela que l’on peut faire cette randonnée quand les jours sont plus courts.
Les dénivelés quotidiens se situent entre 600 à 800m.
La nature du terrain est variable: le parcours emprunte peu de routes goudronnées sauf dans et aux abords des villages, des pistes de pente modérée mais aussi quelques tronçons malcommodes ou escarpés, sans être vraiment dangereux (si l’on fait attention) notamment dans l’étape 2 où est est amené dans la montée de la Torre de Querroig à devoir s’aider des mains. Les bâtons sont parfois bien utiles.

Balisage

Il est assez parcimonieux et ancien du côté français voire absent sur le départ de certains sentiers. La trace GPS et/ou la description du parcours s’avèrent donc utiles pour la première partie du parcours.
En Espagne en revanche, le balisage est beaucoup plus évident et entretenu : on est amené à suivre des GR balisés blanc/rouge ou d’autres types de sentiers balisés vert/rouge.

Hébergements

Je ne donnerai pas la liste des hôtels où nous avons dormi car toutes les étapes se terminent dans une localité où il y a de nombreux hôtels. Le choix est large. La solution la plus simple (surtout si on ne parle pas l’espagnol ou le catalan) est de réserver grâce à une centrale de réservation comme Booking ou Tripvisor.

Avis personnel

Indéniablement, elle fait partie des plus belles randonnées que j’ai pu faire, dommage qu’elle ne soit pas plus longue. Mais on peut continuer le voyage en suivant le GR92 (espagnol) qui traverse la Catalogne du Nord au Sud en restant toujours à proximité de la côte:

    • Cadaquès – Rosas : 20,5 km, +814 m, -818 m, 07h00
    • Rosas – Sant Pere Pescador : 23 km, +54 m, -54 m, 06h00
    • Sant Pere Pescador – L’Escala : 14 km, + 77 m, -75 m, 03h30
    • L’Escala – Casteil – Torroella de Montgrí : 21 km, +770 m, -758 m, 08h00
    • Torrello de Montgri – Begur : 22 km , +465m, – 289 m, 06h30
    • Begur – Llafranc : 13,4 km, +607 m, -801 m, 06h00
    • ….

Toutes les étapes se terminant dans une localité touristique, il n’y a pas de problème d’hébergements.
Pour ceux qui ne veulent  pas organiser eux-même leur  randonnée et qui souhaitent voir leur bagage transporté, de nombreuses agences de trek proposent de les options « Liberté » ou « Voyage en groupe ». Nous avons utilisé les services de « Chemins du sud ».

Accès à la randonnée et fin de séjour

Se rendre au départ de la randonnée ne pose pas de problème puisque la SNCF dessert Collioure. En revanche revenir en France depuis Cadaquès est un peu plus compliqué car il n’y a pas de train ou bus direct pour rejoindre Collioure.  Il faut prendre un bus pour Figueras et de là on peut trouver un train pour la France. On peut aussi aller jusqu’à Girone (aéroport) ou Barcelone (train et bus).

Pour aller à l’article « Escapade catalane – Description et tracé de l’itinéraire »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *