Escapade au Royaume de Fife

St Bridget's Kirk
St Bridget’s Kirk
Le Fife (autrefois appelé royaume de Fife ou Kingdom of Fife) est une une péninsule située à l’est de l’Écosse, au nord d’ Edimbourg, entre les estuaires du Forth (Firth of Forth) et du Tay (Firth of Tay).
Le Fife Coastal Path est un sentier côtier d’une longueur totale d’environ 185 km débutant à Kincardine Bridge et se terminant à Newburgh.

Notre trio n’a pas effectué la totalité du parcours: nous avons choisi 6 étapes les plus typiques, un point de départ (South Quennsferry) et d’arrivée (St Andrews) facilement accessibles par le bus.

Fife Coastal Path

Intérêt:

Le parcours se fait par un agréable sentier qui longe ou surplombe les plages et les rochers permettant aux randonneurs de découvrir la faune maritime (cormorans, goélands, fous de Bassan, eiders, huitriers-pies et phoques).

Port de Lower Largo
Port de Lower Largo

Souvent et particulièrement à marée basse, il est possible de quitter le sentier pour marcher sur le sable.

L’itinéraire est ponctué de nombreux petits ports de pêche ou de plaisance.
Le sentier est amené à longer parfois d’immenses (et surprenants) villages de vacances (presque totalement déserts quand nous y sommes passés fin juin), constitués de mobil-home assez semblables de couleur verdâtre. Avant St Andrews le chemin côtoie des terrains de golf prestigieux qui se succèdent.
La baignade est possible pour les courageux qui ne craignent pas l’eau frisquette.
Le petit +: Il peut être intéressant d’ajouter avant ou en fin de randonnée la visite d’Édimbourg.

Difficultés

La randonnée n’est ni difficile ni dangereuse mis à part les passages qui bordent les golfs où le randonneur est invité à prendre garde aux balles perdues qui pourraient le tuer 😉 .
Le balisage évident évite toute erreur de parcours.

Informations pratiques

     Accès

Port de Dysart
Port de Dysart

Pour les randonneurs qui viennent en avion, c’est l’aéroport d’Édimbourg qui est le plus proche du départ et de l’arrivée de la randonnée.

Nous avons commencé à South Queensferry car il y a une grande aire de parking où nous avons laissé notre voiture. La traversée à pied du pont (d’une longueur 2,5 km environ réservé aux piétons, cyclistes et bus) sur le Firth of Forth qui nous conduit à North Queensferry et au Fife Coastal Path est intéressante car elle offre une vue sur le pont ferroviaire (classé au patrimoine de l’Unesco) et sur le nouveau pont à haubans destiné aux voitures.

Une ligne de bus relie Édimbourg à St Andrews et s’arrête à proximité de North et South Queensferry.

     Étapes
Les étapes préconisées sur le site du Fife Coastal Path comptent en général entre 17 et 23 km, ce qui est faisable sans se presser et en se ménageant des pauses.
Cependant du fait que certains hébergements soient complets, fermés ou un peu coûteux on peut être amené à modifier les étapes.

À titre indicatif, pour notre part, nous avons fait les étapes suivantes et logé dans les hébergements cités ci-dessous:

  • Alexander Selkirk, le vrai Robinson Crusoë
    Alexander Selkirk, l’homme qui a inspiré à Daniel Defoe le personnage de  Robinson Crusoë (Lower Largo)

    Queensferry – Aberdour (19km) ( B&B)

  • Aberdour – Kircaldy (20km) (Strathearn Hotel )
  • Kirkardy – Lower Largo (20 km) (Crusoe Hotel )
  • Lower Largo – Cellardyke (23 km) (Coastal Inn )
  • Cellardyke – Kingsbarns (20 km) (B&B Kingsbarns )
  • Kingsbarns – St Andrews (16 km) (University Halls)

La dernière étape est courte, mais elle permet de consacrer quelques heures à visiter St Andreews,   jolie petite ville réputée  entre autres, pour son université datant du 15e siècle.

Équipement

  • Des chaussures de marche basses suffisent amplement, il n’y a pas de passages accidentés.
  • Il faut prendre des vêtements chauds et imperméables, même en plein été. Il y a très souvent du vent … et même de la pluie.
  • Il n’y a pas de gîtes d’étape ou de refuges, mais seulement des B&B et hôtels. Les draps, couvertures et serviettes sont donc fournis.
  • Ne pas oublier de prendre un adaptateur pour les prises électriques.

Liens et Publications

Musique de la vidéo:  Traditionnel fin du 19e siècle « Fear a’ Bhàta »

Fear a’ Bhàta    (Oh mon marin)

Refrain: Fhir a’bhàta, na ho ro eile ( Oh mon marin, na hóro eile)  (x3)
Mo shoraigh slàn leat ‘s gach àit’an téid thu (Où que tu ailles, que le ciel te garde)

Is tric mi ‘sealltainn o’n chnoc a’s àirde  (Souvent depuis la plus haute colline)
Dh’fheuch am faic mi fear a’bhàta  (Je te cherche du regard sur l’océan, mon marin)
An tig thu an-diùigh no’n tig thu a-màireach? (Quand te verrai-je ? Aujourd’hui ? Demain ?)
‘S mur tig thu idir gur truagh a tà mi  (Oh ne me laisse pas dans la peine et la solitude !)

Tha mo chridhe-sa briste, brùite   (Mon cœur est brisé, meurtri)
‘S tric na deòir a’ruith o m’shùilean  (Les larmes coulent souvent de mes yeux)
An tig thu a-nochd no’m bi mo dhúil riut  (Viendras-tu ce soir, ou veillerai-je pour toi,)
No’n dùin mi’n dorus le osna thùrsaich?  (Refermerai-je la porte avec un soupir amer ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *