Le tour de la Valserine

Le tour de la Valserine est un joli circuit en boucle d’une centaine de kilomètres évoluant dans le massif du Jura qui se fait en 5 ou 6 jours au départ (et arrivée) de Bellegarde-sur-Valserine (Ain). Il s’adresse à des marcheurs un peu endurants mais ne requiert pas de capacités sportives exceptionnelles. Cette randonnée prévue pour être faite en absence de neige (avec des raquettes, les étapes s’avéreraient un peu trop longues) s’inscrit idéalement dans une semaine de congés. L’accès est très facile puisque Bellegarde-sur-Valserine est desservi par de nombreux trains en provenance de Lyon et Genève.

(J’ai effectué cette randonnée entre le 19 et le 23 septembre 2016)

Recommandations

  • Il est évident que l’on peut faire la boucle dans un sens ou dans l’autre, mais je conseille de la faire dans le sens indiqué dans mon descriptif: d’une part, parce que les deux dernières étapes sont indéniablement les plus belles et il me semble qu’il faut dans la mesure du possible terminer par les points de vue les plus spectaculaires, et d’autre part, parce qu’en sens inverse on débute par une étape comportant une dénivelée positive de 1400m agrémentée de passages un peu raides.
  • Chemin de crête
    Chemin de crête

    Le découpage que je propose est plus équilibré que ce que l’on trouve dans certains descriptifs. Les étapes sont sensiblement équivalentes entre elles. L’inconvénient, qui n’en n’est pas vraiment un, est qu’il faut passer une nuit dans un refuge non gardé (Refuge de la Conay), ce qui oblige à prévoir un repas du soir.  Rétrospectivement, je n’ai aucun regret, j’y  étais seule, j’ai passé une bonne soirée et une une nuit tranquille.

  • Le balisage est très inégal et dans l’ensemble peu entretenu. Heureusement, il y assez souvent des poteaux indicateurs et pour certaines portions, notamment celles qui se superposent à la GTJ (Grande traversée du Jura) il n’y a pas de problème. En revanche, pour celles qui empruntent des sentiers de pays, les balises sont souvent vieilles, peu visibles, très espacées, absentes à certaines bifurcations ou sur de longs tronçons. Il est très déroutant quand on ne connait pas un secteur de passer d’un chemin balisé à un chemin qui ne comporte plus aucune marque car malgré la lecture des cartes cette défaillance induit le sentiment de s’être trompé. Pour cette raison, la trace téléchargeable pour le GPS s’avère d’un grand intérêt si vous ne voulez pas allonger vos étapes. Le fichier GPX de l’itinéraire global peut être téléchargé en cliquant sur la légende juste en dessous de la carte qui se trouve en fin d’article ou sur le site TracGPS.com où la trace est scindée en 5 étapes.
  • Les hébergements cités dans cet article (de même que les points de restauration) ne sont pas toujours ouverts. On se heurte à la difficulté de trouver à dormir en intersaison et particulièrement en septembre et octobre. En novembre, la plupart des gîtes sont fermés. Il est donc conseillé avant d’entreprendre cette randonnée de se renseigner.

Descriptif

Étape 1: Bellegarde – Refuge de la Conay (19,0km; Dénivelée +1032m ; -215m)
  1. Départ de la gare de Bellegarde.
  2. Passer dans le sous-terrain sous la gare direction « Centre-ville ». A la sortie du souterrain, prendre à droite, passer devant “l’Hôtel Touring”.
  3. Continuer l’avenue de la gare et tourner à gauche pour descendre la rue Joseph Bertola jusqu’au feu tricolore.
  4. Tourner à droite “Rue Lafayette”, passer devant plusieurs restaurants (Pot à Fu, l’oriental….) et aller jusqu’au Rond-point où il y a des balises blanches et rouges.
  5. Traverser le rond-point et prendre en face une rue dans la continuité (Rue de l’industrie, mais aucun panneau n’indique qu’il s’agit de la rue de l’industrie), passer sous l’autoroute.
    Des balises de randonnée indiquent le passage par le souterrain pour aller de l’autre coté des voies.
  6. Continuer dans la même direction jusqu’à arriver sur une ruelle (de l’avenir) puis emprunter la « rue de la grimpette » direction “Château ».
  7. Emprunter ensuite à droite du château la petite route indiquant “Route d’Orchiaz ». Continuer sur cette petite route jusqu’à Orchiaz.
  8. A Orchiaz, traverser la route principale, passer devant le lavoir, monter à droite en direction de l’église et du cimetière.
  9. Après le cimetière, un panneau indique “Catray”.  Suivre ce chemin.
  10. Après le premier coude, le chemin traverse une piste forestière très récente (pas indiquée sur ma carte). Traverser cette piste et continuer sur le sentier qui monte régulièrement. On voit quelques vieilles balises rouge/jaune ou rouge/blanc.
  11. A Catray, juste devant la maison, prendre le sentier qui part à gauche direction “Pra Devant, Le Tumet”. On traverse des zones boisées et des prés avant d’arriver à une piste.
  12. Tourner à gauche sur cette piste direction “ Pra Devant, Plan dHotonnes” et suivre cette piste qui tourne à 90° à droite après 250m puis à gauche après 120m. Poursuivre la piste sur environ 1,8km, en passant par Pra Devant (ferme) et sous la ligne à haute-tension.
  13. Refuge de la Conay
    Refuge de la Conay

    Au Charnay, tourner à droite direction ferme de Retord.

  14. Devant la ferme de Retord, prendre à droite direction “La Platière, Col de Cuvéry”
  15. Au col de Cuvéry, la piste débouche sur la route. Prendre cette route à droite et après 600m environ, prendre à gauche le chemin qui part dans le pré direction “ Refuge de la Conay”.
  16. Après 2 km en forêt, le sentier arrive dans une clairière où se trouve le refuge de la Conay.
Hébergement:
  • Au départ: « Hôtel Touring » : Établissement simple, propre, pratiquant des prix convenables. Se trouvant juste devant la gare, il est donc pratique si l’on arrive par le train.
  • Refuge de la Conay: Refuge non gardé. Faire la réservation au CAF de l’Ain. Attention, dans ce refuge il n’y a pas d’eau (sauf si vous savez vous débrouiller avec le fonctionnement du dispositif d’alimentation en eau). Prévoir des lingettes pour la toilette et des bouteilles d’eau;  ne pas laisser de déchets.
  • Sur le parcours: Ferme de Retord (à 4h de Bellegarde). Il vaut mieux se renseigner avant de partir car le gîte n’est pas forcément ouvert hors saison. Pour ma part je n’ai pas même eu une réponse à mes courriels pour me dire si le gîte était ouvert ou fermé.
Restauration & ravitaillement:
  • Bellegarde, Auberge de Catray, Ferme de Retord, Col de Cuvéry

Étape 2: Refuge de la Conay – Giron (19,4km; Dénivelée +865m;  – 1057m)
  1. Devant le refuge de la Conay, continuer le chemin de la veille et après quelques dizaines de mètres on arrive à une bifurcation.
  2. Suivre la direction “La Lavanche”. A La Lavanche, contourner la ferme par la gauche, et reprendre après la propriété la piste qui descend en forêt.
  3. Après 2,5 km environ le chemin arrive à une intersection. Prendre à droite direction ”Saint Germain-de-Joux“.
  4. Passer devant une maison à la Combe Fontenay et 350m plus loin prendre à droite le sentier qui s’enfonce dans la forêt direction St-Germain-de-Joux. (Attention, les anciennes et peut-être les nouvelles cartes (?) indiquent qu’il faut suivre la piste carrossable jusqu’à la maison suivante à la Bossue-d’en-Haut, mais il s’avère qu’il n’y a plus de balisage sur cette piste et surtout que le chemin se perd en forêt quelques centaines de mètres après la Bossue-d’en-Haut).
  5. Après 250m, tourner à droite et 150m plus loin tourner à gauche. Suivre ce chemin peu balisé mais très visible qui descend régulièrement dans la forêt.
  6. En fin de descente, le chemin arrive dans une zone dégagée puis sur une petite route
    Saint-Germain-de-Joux
    Saint-Germain-de-Joux

    goudronnée et grillagée qui surplombe l’autoroute et fait une large courbe pour arriver sur les hauteurs de St-Germain.

  7. L’entrée dans St- Germain est bien indiquée. Passer devant l’église.
  8. A la bifurcation (on peut prendre le temps d’aller voir les marmites de géant en continuant sur la route qui se trouve en face. Après 50m environ, un petit sentier descend à gauche avec l’indication “les marmites”.) tourner à gauche, prendre la rue du commerce et suivre les panneaux “Marnod, Giron”
  9. A Marnod, grimper le chemin herbu qui monte en trace directe entre les maisons.
  10. Au niveau des dernières habitations, tourner à gauche sur la petite route et avancer jusqu’à la bifurcation suivante où un panneau indique: “Les Mûres, Giron, Chevillard ».
  11. Après 1,2 km environ, à l’altitude 910m prendre la piste à droite (pas de panneau, balise 100m après la fourche).
  12. Continuer sur la piste forestière. Les Mûres et Giron sont indiqués à plusieurs reprises par des panneaux placés aux intersections.
  13. Arrivé aux Mûres, devant le gîte “le Chalet le Jura”, tourner à gauche sur la route et la suivre sur 600m.
  14. Prendre ensuite à gauche le sentier qui part en forêt, passe par le Pré Michy avant d’arriver à Giron.
  15. Les chambres d’hôtes “le Bellevue” se trouvent au centre du village, sur la route principale, non loin de l’église.
Hébergement:
Restauration & ravitaillement:
  • Saint-Germain-de-Joux: commerce et bistrot.
Étape 3: Giron – Refuge du Ratou  (25,2km; Dénivelée +1057m;  – 848m)
  1. Remonter la rue principale, passer devant l’église puis contourner le cimetière que vous laissez à votre gauche. Poursuivre sur la petite route qui mène à “Giron derrière” et à la Roche fauconnière.
  2. A la bifurcation suivante, prendre la route à droite, après 300m, passer devant une résidence de vacances avant de rentrer dans la forêt.
  3. Après un virage prononcé, quitter la route pour prendre un sentier à gauche qui conduit à la Roche fauconnière.
  4. Un bon km après le belvédère, le chemin rejoint la route. On peut continuer en prenant à gauche un chemin qui fait un détour en forêt, mai j’ai pris la route car des forestiers coupaient des arbres et cette partie de l’itinéraire était déconseillée par des agents de l’ONF.
  5. Après 2,5 km sur la route, prendre la piste forestière qui part à droite. Un panneau indique  la “Borne au lion”.
    Avant Lelex
    Avant Lelex

    (En chemin, on peut si on le souhaite faire l’ascension du Crêt de Chalam qui débute au panneau “Poteau de Chalam”. Au sommet du Crêt de Chalam, un sentier permet de rejoindre directement la Borne au Lion).

  6. A la Borne au Lion, prendre la direction “Col du Merle, Lelex, 3 Cheminées”. Rester sur cette piste pendant 2,3 km environ jusqu’au panneau indiquant “3 Cheminées”.
  7. Monter dans le pré et suivre le sentier dans l’herbe.
  8. Prendre ensuite la piste qui continue dans la même direction. Passer devant l’auberge de la Guienette et poursuivre jusqu’au hameau des 3 Cheminées.
  9. A la bifurcation des 3 Cheminées, prendre la route dans le prolongement, (c’est-à-dire celle de droite) et après 250m, en face d’une grande maison, monter à droite dans le pré le long d’une clôture. On voit des traces de passage, mais il n’y a pas de balises.
  10. Arrivé au dessus du pré, passer la clôture (entre les troncs d’arbres) pour arriver sur un carrefour de chemins.
  11. Prendre à gauche et suivre le large virage qui est le début d’une piste forestière où il n’y a pas de balisage, pas de traces évidentes de marcheurs, mais des ornières dues à des engins forestiers.  Il faut prendre la piste principale qui descend en faisant de nombreux virages et laisser les pistes latérales qui descendent peu ou pas du tout.
  12. Après 1 km de descente, on arrive à une zone déboisée. Continuer à suivre les traces d’engins qui  font le tour de cette zone.
  13. Arrivé en bas de cette zone d’abattage, on voit réapparaitre la trace de marcheurs qui s’enfonce dans la forêt sur le coté opposé. Suivre de petit sentier qui par endroits reprend de l’altitude.
  14. Après 600m, on arrive au Truchet, signalé par un panneau.
  15. A partir de ce point, les balises rouges et blanches réapparaissent. Le chemin descend régulièrement entre les arbres puis plus rapidement entre les rochers. Il finit sa course sur une piste qui est le GR9 provenant du Col du Merle.
  16. Tourner à gauche sur cette piste et la suivre jusqu’à la bifurcation suivante, où il faut encore tourner à gauche pour arriver à Lelex.
  17. Dans le village un sentier part à droite de la route principale. Un panneau indique « Refuge le Ratou, Refuge de la Loge ».
  18. Suivre le balisage. Il faut 45 minutes pour arriver au refuge le Ratou et presque encore autant pour le refuge de la Loge.
Hébergement:
Restauration:
  • Le Berbois, La Guienette, Chez Verguet, Lelex.
Ravitaillement:
  • Lelex
Étape 4: Refuge du Ratou – Menthières (21,2km; Dénivelée +1075m;  – 1156m)
  1. L’étape est correctement balisée. En absence de neige les marques sur les pierres sont visibles.
  2. A partir du refuge le Ratou, prendre la direction “Refuge de la loge, Crêt de la neige ».
    Après une partie en forêt on atteint des zones de prairies.
  3. Le chemin passe respectivement « Sous le crêt », puis monte au « Crêt de la Neige » d’où l’on voit au loin le Reculet surmonté d’une croix.
  4. Au pied du Reculet, possibilité de monter au sommet (balisage rouge et blanc) ou de continuer sur la piste (balisage jaune).
  5. En redescendant du Reculet, on retrouve la piste qui va longer pendant plusieurs kilomètres l’arête dominant la vallée de la Valserine.
  6. Pas de problème de repérage: suivre les traces et le marquage. Petite incertitude près d’un abreuvoir au milieu d’un champ où de nombreuses traces d’animaux brouillent les pistes. Il faut continuer dans le même sens, on retrouve le sentier plus net après.
  7. Au Gralet, passer devant ou derrière le refuge et poursuivre sur la large piste qui ne présente pas d’indications au départ. Ne pas prendre le chemin balisé “ Chésery » qui part à droite. Après une centaine de mètres de piste, on voit de vieilles balises sur le tronc des arbres.
  8. Après 1,3 km environ, prendre le petit sentier qui part à droite et s’enfonce dans la forêt.
    Près du Crêt de la Neige
    Près du Crêt de la Neige

    Après plus de 2 km, le sentier passe devant le refuge de la Poutouille.

  9. A la bifurcation suivante, prendre direction “Menthières par Grange Velue (le sentier qui descend dans les herbes à droite, conduit probablement au col de Menthières, mais comme il n’est pas balisé, je ne m’y suis donc pas engagée).
  10. En pleine forêt, on arrive à une bifurcation (avec un panneau indiquant Menthières, Col du Sac…). Un petit panneau artisanal additionnel indique « Chambres d’hôtes la Biolaz ». Suivre ces indications, c’est à dire tourner à droite et 250m plus loin quitter la piste dans la courbe pour s’engager dans le chemin qui descend (Chemin de la Corne). Il s’agit d’un raccourci qui permet d’arriver plus vite au gîte de la Biolaz sans être obligé de passer par le village.
  11. Après 700m ce raccourci rejoint le chemin balisé qui conduit au col de Menthières et  chambres d’hôtes de la Biolaz.
Hébergement:
  • Menthières: Chambres d’hôtes « La Biolaz » (seul hébergement à Menthières)
  • Sur le parcours: Le refuge du Gralet et de la Poutouille (refuges non gardés). Se renseigner à la mairie de Perron (Tél. 04.50.56.31.08)

colere1Ni ravitaillement possible ni eau sur le parcours.

Étape 5: Menthières – Bellegarde  (17,5km; Dénivelée +670m;  – 1419m)
  1. A la sorite du gîte, descendre en direction du village par la route et prendre après 200m le sentier balisé qui descend  vers le centre du village.
  2. Arrivé devant le centre sportif montagnard, prendre à gauche la D16 puis emprunter le petit chemin qui part à gauche après la maison.
  3. Passer entre le premier pylône de la remontée mécanique et la cabane en bois, poursuivre en direction des sapins; derrière ces sapins on voit une large piste herbeuse qui monte.
  4. Suivre cette piste principale qui rejoint un chemin. Continuer à monter jusqu’à voir un panneau sur la droite marquant le départ d’un petit sentier qui va au parking de Charnaz, la Pierre à Fromage et le Crêt de la Goutte.
  5. 600m après le parking de Charnaz, on arrive à une bifurcation non balisée: prendre la piste de gauche qui monte.
  6. A la bifurcation suivante (600m plus loin), dans le pré, tourner encore à gauche et suivre le chemin jusqu’à la Pierre à Fromage.
  7. Tourner à droite au panneau de la Pierre à fromage et gravir le Crêt de la Goutte.
    Les gorges de la Valserine
    Les gorges de la Valserine

     

  8. Redescendre de l’autre coté et poursuivre le chemin qui est bien balisé. On passe ainsi à Sorgia-d’en-Haut, Sorgia-d’en-Bas. Le chemin dégringole ensuite assez brusquement dans la forêt traverse un pré avant de déboucher sur une piste.
  9. Tourner à gauche sur la piste, puis après 450m, à droite pour arriver à Metral.
  10. Au carrefour suivant, prendre à gauche sur la route, puis dans la courbe, emprunter le petit sentier qui descend dans la forêt avant de rejoindre une piste qui entre finalement à Lancrans par le chemin de la Molière.
  11. Tourner à droite sur la route de la fromagerie, passer sur la place (où l’on voit des balises sans autres explication que « randonnée pédestre »), prendre en face la Grande Rue (et pas Grand Rue), passer devant l’hôtel du Sorgia, devant le cimetière puis le terrain de sport et continuer en direction des pertes de la Valserine.
  12. Arrivé près de la la Valserine, tourner à gauche et suivre les indications “Bellegarde”. Le sentier longe le cours d’eau jusqu’à Bellegarde, d’abord sur la rive gauche, puis sur la rive droite. Le chemin débouche à Bellegarde au pied du viaduc.
  13. Passer sous le viaduc et prendre la première rue à droite pour rejoindre la gare.
Hébergements
Restauration & ravitaillement:
  • Lancrans

Traces GPX & Cartographie

  • Carte IGN  au 1/25000e 3330 OT “ Bellegarde-sur-Valserine”
  • Carte IGN  au 1/25000e 3328 OT “ Crêt de la Neige”

Il est possible de télécharger la trace GPX en cliquant sur la légende située sous la carte ou le lien du site TracGPS.com où la trace est scindée en 5 étapes.

tour-de-la-valserine

Liens:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *