2 réponses

  1. Maud
    9 mai 2018

    Bonjour,
    Nous venons de faire le trek du grand tour de la valserine (du 5 au 9 mai 2018). Merci pour tous ces renseignements, nous nous en sommes bien inspirés.
    A cette période, les champs sont très fleuris, avec notamment plein de jonquilles!
    Le balisage était plutôt bien présent dans l’ensemble, en dehors du début de l’ascension du crêt de Chalam côté Giron (des tracteurs ont ravagé le sentier, immenses ornières et disparition du sentier à un moment; avec la trace gpx, on peut grimper à flanc de colline et retrouver le sentier plus haut, malgré la neige et la boue, le sentier est praticable avec de bonnes chaussures de randonnée)et aux environs du refuge de la Loge (absence de balisage).
    Pour les trekkeurs qui souhaitent camper, voici quelques emplacements sympas : une vaste clairière 1.3km avant le refuge de la Conay, de multiples champs sur les hauteurs de Giron, à la sortie du village direction la roche fauconnière, une pature sur les hauteurs de Lélex, sur la crête, à proximité du refuge du Gralet ou du refuge de la Poutouille. Nous ne l’avons pas fait, mais il est possible de camper en bas du crêt de la goutte direction le crêt du milieu.
    Pour le ravitaillement en eau, on peut s’en procurer au refuge du retord ou de Cuvéry (si ils sont ouverts), c’est de l’eau de pluie traitée par UV. A saint Germain de Joux, nous avons pris de l’eau dans le ruisseau le Combet (avec pastilles micropur), le lavoir ne fonctionne pas, mais à priori, il y aurait de l’eau dans le cimetière. A Giron, nous avons demandé chez l’habitant (très aimable). A Lélex, nous avons rechargé à la pharmacie mais il y a une fontaine (eau non potable). Sur les crêtes, il n’y a pas d’eau hormis au refuge du Gralet où il y a une pompe à eau (non potable, actionner la pompe au moins une dizaine de fois pour la faire fonctionner et demander avant de faire le trek si la pompe fonctionne sur le site internet du gralet).
    Pour ceux qui souhaitent refaire le plein de victuailles à Lélex, se méfier des jours d’ouverture du Sherpa, du boucher et de la boulangerie.
    Bonnes randonnées à tous

    Répondre

    • MK
      10 mai 2018

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire qui apportera quelques renseignements supplémentaires pour ceux qui souhaitent faire du bivouac. C’est vrai qu’il y a de nombreux endroits tranquilles où l’on peut planter sa tente si l’on ne souhaite pas utiliser les hébergements qui jalonnent le parcours.
      Personnellement j’ai beaucoup apprécié cette randonnée: durée idéale pour ceux qui travaillent (s’inscrivant dans une semaine de congé), accès facile par le train ( quand ils roulent 🙂 ) , parcours pas très difficile et superbes panoramas typiques du Jura.
      Bonne randonnée à tous.
      MK

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour au début
mobile bureau