Le Kerry Way

Informations générales

Le Kerry Way ou Slí Uíbh Ráthach en irlandais est un sentier de randonnée pédestre situé dans le comté de Kerry, en Irlande. C’est une boucle de 190 à 215 kilomètres (selon les variantes qu’on emprunte) qui débute et se termine à Killarney. Cette randonnée se fait en 9 à 10 jours.

Difficultés

Cette randonnée ne requiert pas des capacités physiques hors normes. Les dénivelées sont modestes et les pentes sont plutôt douces. Si la majorité des étapes est de longueur raisonnable, trois sont cependant assez longues. Mais on peut contourner cette difficulté, si on ne se sent pas le courage de faire plus de 30 km dans une journée, en coupant ces étapes en deux ou en modifiant un peu le parcours.

Intérêt et attraits de ce parcours

Jalon du Kerry Way Ce circuit est extrêmement bien balisé. Même pour des randonneurs qui ne sont pas chevronnés ou qui maîtrisent moyennement les cartes, il y a peu d’occasion de se tromper. Une signalétique spécifique au « Kerry Way » jalonne tout le parcours : des pancartes explicites et des piquets rectangulaires où figure en jaune le pictogramme d’un randonneur. Par ailleurs, le nombre d’autres parcours balisés est très restreint ce qui limite encore les possibilités d’erreurs. Même dans les zones où des arbres déracinés par une précédente tempête ont imposé des déviations, le marquage reste excellent.

Les étapes se terminent souvent dans des villes et villages qui disposent en général de plusieurs types d’hébergement : B&B, hôtels, hostels (hôtels économiques disposant de chambres à plusieurs ou de dortoirs). Dans les B&B, il est souhaitable de réserver à l’avance et de confirmer la veille de son passage car le repas doit être préparé.

J’ai effectué cette randonnée début juin: à cette époque de l’année, il y a peu de randonneurs. Les hébergements étaient quasiment vides. Cependant en période plus fréquentée (juillet et août) il est peut-être souhaitable de s’informer à l’avance des places disponibles dans les hébergements.

Point négatif : je me dois d’être honnête en signalant qu’une partie non négligeable de cette randonnée se fait sur petites routes goudronnées.

Lough Currane
Lough Currane

Paysages

C’est un paysage de douces collines aux sommets couverts de bruyères, aux pentes tapissées d’herbes où paissent des centaines de moutons. Au creux de vallées peu profondes se nichent des lacs (lough) sauvages et paisibles. Les panoramas sont très ouverts puisqu’il y a peu de forêts et offrent, quand on est au dessus des crêtes, des vues panoramiques allant parfois se perdre jusqu’à la mer.

La densité humaine est faible. Cette randonnée m’a donné l’impression d’un pays presque vide. Pendant la journée je ne rencontrais personne. Uniquement des petites villes ou villages et en dehors d’eux, un habitat clairsemé. En revanche, les collines sont colonisées par des troupeaux de moutons (parfois de vaches) qui, comme les hommes, ne semblent pas avoir l’instinct grégaire. Pour ceux qui ont la phobie des patous, pas de crainte, ce genre de fauve n’existe pas ici puisqu’il n’y a pas de prédateurs.

Périodes favorables

Rhododendron
Rhododendron

C’est une île au climat tempéré, on pourrait donc à priori y randonner toute l’année. Mais en raison de sa situation (au nord du 50e parallèle), les jours sont très courts entre mi-novembre et fin février. Les périodes les plus favorables sont donc le printemps, l’été et l’automne. Début juin, on assiste à la floraison spectaculaire des rhododendrons sauvages, des fuchsias et des genêts. En automne, à celle des bruyères et à la coloration des feuillages. Pendant les mois d’été les journées sont particulièrement longues.

Fuchsia
Fuchsia

L’Irlande ne s’appelle pas pour rien « l’île d’émeraude » . Si elle est réputée pour sa pluviosité, elle peut aussi réserver de belles périodes de soleil. Certains disent qu’en une journée, on peut avoir toutes les saisons. Quand il vente (ce qui semble être assez fréquent) on peut passer en quelques minutes de la pluie au soleil.

Préparation

Documentation

Topoguides

Il n’existe pas de topoguide sur le Kerry Way en français. Il y en a en anglais et en allemand. Je m’en étais procuré un (en allemand) mais il ne m’a pas été très utile pendant la randonnée. Certes, ils détaillent les étapes du parcours, mais le balisage sur le terrain est si bien fait qu’il rend les explications superflues.

Ils apportent cependant toutes sortes d’informations sur l’histoire, la géographie, la flore, la faune, la culture, etc. Mais pour ce genre de renseignements, un ouvrage plus généraliste, ne ciblant pas forcément le Kerry Way peut faire l’affaire.

Cartes

En revanche, j’ai beaucoup utilisé les cartes. Elles sont claires et permettent d’avoir une vision globale du secteur dans lequel on évolue: Ordnance Survey Discovery series au 1/50 000e n° 78, 83 et 84.

On peut les commander sur le site du « Ordnance Survey »  ou sur le site de randonnée « Trailhead Ireland ».

On les trouve également à Killarney (librairies et office du tourisme) et à Dublin.

Trace GPS

La trace GPS de chaque étape du Kerry Way peut être téléchargée sur « The Kerry Way Ireland ».

Le Kerry Way

Hébergements

Les sites « The Kerry Way Ireland » et « Kerry Way.com » recensent les hébergements sur le Kerry Way et permettent de faire les réservations en ligne.

Renseignements utiles

Comment se rendre à Killarney ?

La plupart des randonneurs atterrissent en Irlande à Dublin. Des trains relient plusieurs fois par jour Dublin (station Heuston) à Killarney en 3h avec changement à Mallow. C’est très simple et bien indiqué. On peut aussi arriver à Cork ou Shannon.

Quelques petites choses à savoir ou à prévoir
  • Il est préférable de s’équiper de chaussures à tige haute car le terrain est boueux et traitre. Par ailleurs les bâtons s’avèrent bien utiles pour traverser les larges flaques d’eau.
  • En Irlande on roule à gauche, il faut faire attention quand on traverse la route ou quand on marche sur le coté.
  • La monnaie est l’Euro.
  • Les prises électriques ont le même voltage que chez nous (220V-230v) , mais elles ont 3 fiches. Il faut donc se munir d’un adaptateur (qu’on trouve dans les aéroports) car tous les B&B n’en proposent pas.
  • Parler quelques mots d’anglais, s’avère utile 🙂 ! Pour l’irlandais, ce n’est pas la peine car bien que ce soit l’une des 2 langues officielles, peu de monde le parle.
  • Les irlandais sont très serviables. Si vous devez téléphoner pour confirmer votre passage dans un B&B, demandez la veille à votre hôte, si vous n’êtes pas trop à l’aise avec l’anglais ou s’il n’y a pas de réseau pour le téléphone portable, de le faire à votre place.

Retour d’expérience

Je ne prétends pas que les options qui suivent concernant le découpage du parcours et le choix des hébergements soient forcément les meilleures, mais elles peuvent donner des pistes intéressantes pour organiser son voyage.

À Killarney

Hébergement : à mon avis le plus facile est de réserver un hôtel sur « Muckross Road » car c’est sur cette route que débute (et finit) le Kerry Way, ce qui permet un démarrage plus rapide et épargne une arrivée interminable après une longue étape.

Suggestion : « Harmony Inn-Rivermere Inn «  Prix correct, chambre confortable, accueil agréable. Non loin de l’hôtel il y a un restaurant. En démarrant le Kerry Way, après quelques centaines de mètres, on passe devant une supérette.

Étape 1 : Killarney – Black Valley (24km)

Après avoir quitté la piste cyclable (on pourrait même dire carrossable) l’indication « Kerry Way » n’apparait pas forcément. Il suffit suivre les pictogrammes du « randonneur jaune » et de prendre la direction « Muckross House » et ensuite « Torc Waterfall ». Après, les panneaux indiquant clairement «  Kerry Way », alternant avec de simples jalons ponctuent régulièrement le parcours.

Au «  Lord’s Brandon cottage » à l’extrémité de « Upper Lake », possibilité de restauration.

A Black Valley, je suis allée au « Schamrock Farmhouse ». Accueil sympathique et cuisine familiale. Téléphonez la veille pour confirmer la réservation et le repas.

Le « Black Valley Hostel » (moins cher) ne sert ni repas ni petit déjeuner et il n’y a pas de restaurant et de commerce au village.

Étape 2 : Black Valley – « Lough Acoose House » (20km)

Possibilité de restauration dans la vallée de Bridia à mi-étape.

« Lough Acoose House » Accueil chaleureux et bonne cuisine. Téléphonez la veille pour confirmer la réservation et le repas.

Étape 3 : « Lough Acoose House » – Glenbeigh (13 km)

Beaucoup de route goudronnée ! 🙁

À Glenbeigh, il y a plusieurs hébergements. Celui dans lequel j’ai passé la nuit n’est pas présenté sur le site du Kerry Way.

« Liosderrig House » :  L’hôtel est situé au centre du village ; les chambres sont confortables. L’accueil est minimal : il faut téléphoner quand on arrive et après on ne voit plus personne !

.

Étape 4 : « Lough Acoose House » – « Failte Farmhouse » (26km)

Le parcours prévoit une étape entre Glenbeigh et Cahersiveen, ce qui représente une distance de 33 km, avec obligation de refaire le lendemain les 10 derniers kilomètres en sens inverse pour reprendre le cours de la boucle afin d’aller à Waterville. Cette étape totalise aussi 33 kilomètres.

J’ai donc choisi de faire l’impasse sur Cahersiveen et de relier en 2 jours par un trajet direct, Glenbeigh à Waterville. Cette solution a l’avantage d’avoir 2 étapes de longueur raisonnable et de s’épargner de grandes parties sur routes goudronnées.

Partir de Glenbeigh et suivre le Kerry Way jusqu’à la fourche qui indique « Kerry Way vers Cahersiveen » et « Kerry Way vers Waterville ». À cet endroit, pour rejoindre « Failte Farmhouse » ( qui n’est pas situé sur le Kerry Way), 3 possibilités :

  • Option 1: continuer sur le Kerry Way direction Cahersiveen jusqu’à couper une route (après 700m environ). Là, tourner à gauche et suivre cette route pendant 2 km environ. On trouvera alors une bifurcation et un panneau qui indique le B&B « Failte Farmhouse ».
  • Option 2: continuer sur le Kerry Way direction Waterville en prenant le sentier qui monte sur les crêtes jusqu’à croiser la route à Coars (où il y a une école au milieu de la montagne!). Continuer sur le Kerry Way (sentier qui monte en face) encore pendant environ 2 km. On trouvera alors un panneau qui indique « Failte Farmhouse ». Un chemin part à droite, descend et arrive derrière le B&B. Sur ce chemin sont peintes des flèches jaunes. Ce n’est pas l’option la plus courte, mais c’est la plus belle !
  • Option 3: continuer sur le Kerry Way direction Waterville sur le sentier qui monte sur les crêtes jusqu’à croiser la route à Coars (où il y a une école au milieu de la montagne !). Là, tourner à droite et suivre la route sur plus d’un kilomètre. On trouvera à gauche, à une bifurcation, un panneau indiquant le B&B « Failte Farmhouse ».

« Failte Farmhouse ». Accueil agréable, bonne cuisine. Téléphonez la veille pour confirmer la réservation et le repas.

Étape 5 : « Failte Farmhouse » – Waterville (16,5km)

Par le chemin emprunté la veille pour descendre au B&B (option 2), remonter et reprendre le Kerry Way là où on l’avait laissé.

À Waterville, il y a quelques hôtels et B&B de standings différents.

« Clifford’s Ocean View » est un B&B tout à fait correct. Comme son nom le laisse entendre, il est au bord de l’océan. Les restaurants ne sont pas très loin.

Étape 6 : Waterville – Caherdaniel (13km)

Comme l’étape est courte on peut emprunter une variante par le Derrynane Park qui fait flâner au bord des plages. Le seul problème c’est qu’il faut connaître l’endroit exact où l’on peut s’échapper du Kerry Way et pour ma part j’ai loupé le coche. Je suis donc arrivée extrêmement tôt à Caherdaniel et après avoir posé mon sac à l’hostel, je suis partie me balader sur la presqu’île de « Lamb’s Head ».

« Traveller’s Rest » est un genre d’auberge de jeunesse bon marché. Cet « hostel » est bien situé : sur le Kerry Way, à proximité d’un pub (où vous aurez peut-être la chance d’avoir en soirée de la musique traditionnelle en live) et d’une petite épicerie très achalandée. Pensez à acheter un peu de nourriture pour préparer vous-même votre petit-déjeuner.

.

Étape 7 : Caherdaniel – Sneem (18,5km)

Étape assez courte et facile.

« Coomassig View » est un B&B confortable et accueillant. Probablement moins cher que les autres hébergements car Sneem est une petite ville touristique. Il n’est hélas pas situé au centre ville. Le plus judicieux si l’on veut aller flâner en ville est de déposer le sac au gîte avant.

Étape 8 : Sneem – Kenmare (33km ou plus)

Étape faisable mais extrêmement longue et parfois pénible. Contrairement à ce qui est indiqué sur les cartes et les sites du Kerry Way, elle ne fait pas 30 km, mais selon les informations de randonneurs qui avaient leur GPS, elle totalise 36,5km. La trace GPS du site du Kerry Way ne correspond pas aux indications sur le terrain. Entre Blackwater Bridge et Kenmare, le tracé est dévié en raison d’arbres déracinés (ce qui n’allonge pas vraiment le parcours), mais en revanche, pour des raisons inconnues, il fait un très grand détour sur des routes goudronnées en zone résidentielle sans grand intérêt. Comme la partie incriminée n’était couverte par aucune carte (petit espace entre les cartes 78 et 84) et ne connaissant pas la région, j’ai suivi scrupuleusement les panneaux.

On peut réduire les temps de marche :

A Kenmare, il y beaucoup d’hébergements.

« Druid Cottage » est d’un prix correct, mais pas au centre ville ce qui est un peu dommage car Kenmare est une petite ville intéressante.

Étape 9 : Kenmare – Killarney (26km)

Les 14 derniers kilomètres sont communs avec ceux de la première étape.

.

Conclusion

Le Kerry Way un circuit que l’on peut conseiller à tous les randonneurs qui ne cherchent pas avant tout la performance sportive mais qui veulent trouver dans leur itinérance la beauté et l’authenticité des paysages ouverts, sauvages et variés faits de collines tranquilles, de lacs paisibles et de côtes superbes.

C’est un circuit qui s’inscrit parfaitement dans un séjour irlandais de 2 semaines, si l’on ajoute à la randonnée proprement dite, 2 ou 3 jours jours pour visiter Dublin.

Crioch !

Upper Lake
Upper Lake

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *