Sentier cathare (2)

entetes site 2p

Étape 5: de La Bastide à Bugarach (10.5km)

BugarachCourte étape agréable qui amène successivement au Col des Péchines avant de redescendre au hameau abandonné de Campeau, insolite et un peu inquiétant par temps de brouillard.

S’il fait beau, il faut absolument à mi-chemin entre Campeau et Bugarach, prendre le petit sentier bien indiqué qui grimpe hardiment au sommet du Pic (Pech) et rejoindre Bugarach par le Col de Linas. Le pech est parait-il magique et si vous y arrivez au moment de la prochaine fin du monde, soyez certain que vous serez sauvé de l’apocalypse. Et si rien ne s’est passé pour vous là haut, vous trouverez bien dans le village quelqu’un qui vous entretiendra des influences cosmiques, de la vingt septième dimension, de la physique quantique et du refus des habitants à accueillir les éoliennes industrielles qui devraient fleurir sur la crête pour le compte de l’Espagne.

La Bastide – Espezel

Étape 6: de Bugarach à Quillan (25km)

Parcours varié qui débute en forêt et dans les pétarades flippantes des chasseurs ( de gros et petit arbousesgibier) si l’on fait le chemin en automne en dehors du samedi, dimanche et mercredi, comme c’était le cas pour moi. On commence à traverser de grandes zones de pâturages hébergeant des vaches gasconnes, qui étaient peu fréquentes jusqu’à présent.

La fin du parcours se fait en crête et dévoile de belles perspectives sur les vallées environnantes.

Le château de Quillan est aux portes de la ville. Sans information sur son histoire, il ne présente pas grand intérêt et se visite en une dizaine de minutes.

La ville de Quillan n’est pas spectaculaire, mais permet de faire le plein de denrées diverses et d’argent liquide.


ampoulePour voir les images en grand format, cliquer sur le pictogramme «plein écran» situé en bas à droite de la vidéo.

Étape 7: de Quillan à Puivert (21km)

Parcours de moyenne montagne typique se partageant entre prairies et forêts. Quelques villages traversés. Comme l’étape n’est pas très longue, on peut prendre le temps de visiter le château de Puivert. Devenu propriété privée, il est bien entretenu, ce qui contribue à en faire une visite agréable. En été, il est le théâtre de représentations diverses.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa descente sur le village se fait par le « sentier des troubadours » rythmé de panneaux pédagogiques qui retracent l’histoire de cette poésie médiévale véhiculée par les musiciens et jongleurs.

Étape 8: de Puivert à Espezel (17 km)

Cette étape transporte le randonneur de l’époque médiévale au vingtième siècle et plus précisément à la seconde guerre mondiale pendant laquelle la résistance de l’Aude s’organisa.

Le chemin travers L’Escale, petit village incendié par les nazis en représailles des actions menées par le maquis de Picaussel. Contrairement à Oradour-sur-Glâne, les habitants furent évacués mais durent vivre pendant près de 10 ans dans des baraquements. Une maison du Souvenir retrace toute l’histoire de la vie et la reconstitution du village.

On peut faire ensuite un détour par le PC du maquis de Picaussel si l’on est intéressé par les faits de résistance, mais le chemin pour parvenir à cette baraque traverse de longues zones où la forêt a disparu ne laissant que de vastes étendues de souches.

Renseignements pratiques :

Pour organiser sa randonnée on peut :

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *