Chemin de liberté, de Turckheim à Neuf-Brisach (7)

« La liberté ne connaît pas de frontières, il suffit qu’une voix s’élève et appelle à la liberté dans un pays, pour redonner courage à ceux qui sont à l’autre bout du monde. »

                                                             (Kofi Annan)

.

Récit &
réflexions

 

Liberté, liberté chérie…

Colmar ville réputée pour son cachet authentiquement alsacien, son musée Unterlinden qui recèle un joyau de l’art médiéval « le retable d’Issenheim » du peintre Matthias Grünewald. Il y a aussi, au nord de la ville en pleine zone commerciale, une réplique de la statue de la liberté.

Une de plus, penserez-vous ! Googl-œil a déjà dénombré une trentaine de répliques dans le monde dont seize en France. L’originale inaugurée en 1886 est située à New York, sur l’île de Liberty Island au sud de Manhattan.

Répliques de la statue de la Liberté

Frédéric Auguste Bartholdi

Plus qu’une vulgaire statue, cette femme drapée portant haut la lumière aux peuples est pour les démocraties tout un symbole, un idéal à atteindre.

Mais la ville de Colmar peut se prévaloir d’une prérogative supplémentaire puisque c’est elle qui a vu naître son créateur : Frédéric Auguste Bartholdi  (Colmar, 2 août 1834 – Paris, octobre 1904). Cette œuvre porte-drapeau de valeurs nobles lui donna le succès et il devint en son temps l’un des sculpteurs les plus prisés. Il orna de son talent maintes places de villes françaises et même américaines.

Il était sculpteur et la statue de la Liberté fut un travail sur commande qui ne l’engagea dans aucun combat pour la défense de la ou des libertés. Dommage, j’aurais aimé trouver dans sa biographie une pensée ou réflexion qui dépassait l’aspect artistique de ce monument.

 

Petit calcul absurde : La statue de la Liberté est un symbole mais est-ce aussi un indicateur du degré de liberté ?

La France récence environ 15 statues pour 63 millions d’habitants, la Chine en possède une, localisée à Ganzhou et compte 1 milliard et 340 millions d’habitants :

Donc sauf erreur de ma part, on est en France grosso-modo 300 fois plus libres que les Chinois !

À quand des statues de la Liberté en Syrie, en Corée du nord ?

 Galerie de photos
Turckheim - Neuf Brisach
 

.

Topoguide

de l’étape (26 km)

.

  • Traverser la vieille ville et aller jusqu’à la rivière « Fecht ».
  • Prendre à gauche le « Sentier des 3 pays », balisé losange rouge qui remonte le courant de la rivière, direction nord-est. Après 700m environ, traverser le cours d’eau et suivre jusqu’à Logelbach le même balisage. Le sentier traverse une courte zone de vigne avant d’arriver près d’un centre commercial où le balisage s’arrête. 
  • A partir de ce point, on aborde les quartiers périphériques de Colmar; Il est difficile de décrire un itinéraire précis. Le plus simple est de se diriger  direction générale « est » et de suivre les indications Centre ville et Gare SNCF.
  • Si l’on ne veut pas visiter le vieille ville : sur la place de la Gare centrale de Colmar, prendre direction est/sud-est et emprunter successivement : l’Avenue Poincaré, l’avenue Clémenceau et l’Avenue de Fribourg. Couper l’Avenue d’Alsace et poursuivre presque en face par la Rue de la Semm. Un km après ce carrefour, prendre à droite la rue des Aubépines, où figure à nouveau le balisage losange rouge.
  • Suivre ce balisage jusqu’à Neuf-Brisach.
  • Si l’on souhaite visiter Colmar : depuis le musée Unterlinden, prendre direction est/sud-est « rue des Clefs ». Après 600m, tourner à gauche « rue Vauban », puis route de Neuf-Brisach. On passe devant le Port du canal où l’on trouve le balisage losange bleu « Sentier de l’Ill ».
  • Suivre les balises « losange bleu » en continuant sur la route de Neuf-Brisach qui passe successivement devant un centre commercial, sur un rond-point, puis un pont qui enjambe l’autoroute et l’Ill. Tourner à droite et continuer à suivre la petite route balisée losange bleu qui longe l’Ill après les dernières maisons du lotissement. Aller jusqu’à Sundhoffen où le sentier balisé losange bleu rejoint le sentier balisé losange rouge.
  • À Sundhoffen, quitter le « Sentier de l’Ill » (losange bleu) et prendre le « Sentier des 3 pays » (losange rouge) jusqu’à Neuf-Brisach.

.

Logistique

& Cartographie

.

Accès, hébergement et restauration

 Pour se rendre à Turckeim :

  •  Ligne SNCF TER Colmar- Metzeral  et bus.

 Pour dormir au départ de l’étape :

  •  Les offres d’hébergement sont assez nombreuses et variées à Turckheim : Renseignements à l’Office de Tourisme de Turckheim, Rue Wickram – Corps de garde  68230 Turckheim ; Téléphone :  03 89 27 38 44

Sur le parcours:

  •  Nombreux hôtels et restaurants à Colmar ; Office de Tourisme de Colmar 32 Cours Sainte Anne 68000 COLMAR
    Téléphone  : 03 89 20 68 92

Pour dormir en fin d’étape :

Cartes :  « Club Vosgien »  n°6/8  Colmar/Munster/Hohneck/Gerardmer/Ballons des Vosges au 1/50000e .

Trace GPS

Turckheim- Neuf brisach

.

Temps forts

de l’étape

  • Visite de Colmar : Petite Venise, vieille ville, musée Unterlinden avec le célèbre retable d’Issenheim.
  • Parcours le long de la la Fecht ( après Turckheim) et de l’Ill entre Colmar et Sundhoffen.
  • Visite de Neuf Brisach, cité conçue et fortifiée par Vauban. C’est la réalisation la mieux conservée. Elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Visites guidées :  Se renseigner à l’ Office de Tourisme du pays de Brisach 6,Place d’Armes 68600 NEUF-BRISACH ; Téléphone  : 03 89 72 56 66

 

Étape précédente                              Étape suivante

L’art du tag humaniste (près d’Andolsheim)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *