So Scottish !

Cette expédition écossaise n’a pas été une randonnée itinérante, mais une sélection de jolis parcours emblématiques de l’ouest des Highlands. Il était prévu au départ de faire le célèbre West Highland Way (je n’en ai fait qu’un petit tronçon) mais de l’avis des autochtones cette voie, certes bien balisée et sans dénivellation excessive, ne présente pas les attraits des sentiers plus sauvages qui montent à l’assaut des sommets où des panoramas grandioses se dévoilent. La difficulté de ces itinéraires reposent, pour nous autres français sur l’absence de balisage et des passages pas toujours clairement dessinés. Ce qui signifie que pour les entreprendre, il faut disposer des topoguides qui détaillent les parcours, complétés de cartes ou suivre les traces GPS quand on peut en trouver. Le mieux est de découvrir ces itinéraires avec des randonneurs qui connaissent les lieux : c’est ce que j’ai eu le plaisir de faire.

Day 1: « Christine et Martine font un pacte avec le diable »

Petite randonnée de mise en jambes sur le West Highland Way ( WHW) pour occuper la fin d’après-midi d’une journée de transfert.

Départ de Glencoe. Le chemin n’est pas balisé mais n’offre aucune possibilité de se tromper. Arrivée à Kinlochleven.

Galerie de photos
West Highland Way Glencoe-Kinlochleven
 

01 WHW Part 1

Day 2 : « Et maintenant on fait le Malin ! »

Ben Nevis peut se traduire par « Malin ». 1344 mètres d’altitude, tout juste capable de talonner les sommets Vosgiens (Grand Ballon = 1424 mètres). S’il n’est pas très grand par la taille, il l’est en revanche par le talent et donne une image autrement plus prestigieuse que son collègue alsacien. Son ascension est plus longue puisque le début de la montée se situe quelques dizaines de mètres au dessus du niveau de la mer. Par ailleurs, sa face nord verticale, paradis des alpinistes lui donne l’illusion de pouvoir rivaliser avec les sommets alpins.

Pour cette randonnée nous avons laissé la voiture au parking de la face nord du Ben Nevis, à deux kilomètres de Torlundy. Nous avons ensuite suivi le chemin bien dessiné jusqu’au refuge des secours du CAF en dessous de la face nord du Ben Nevis, point de départ des alpinistes, où le chemin fait presque un virage à 180°. Il monte ensuite doucement sous la face nord et contourne le Ben Nevis par l’est. Le chemin en balcon passe au dessus d’un petit Loch (Lochan Meall An T-suidhe) et rejoint pour finir le sentier touristique qui grimpe en zig zag jusqu’au sommet. Le retour se fait par le même chemin, mais pour s’éviter de retourner jusqu’au refuge on peut descendre en coupant dans les bruyères.

Galerie de photos
Ben Nevis
 

02 Ben Nevis

Day 3 : « Et un petit bout de la West Highland Way entre les Campbell et les MacDonald »

Un problème de douleur au pied m’a obligée à aller acheter de nouvelles chaussures à Fort William, ce qui bouleversa le programme de la journée. On se contenta d’une randonnée pas trop difficile pour reposer le pied endolori. On s’attaqua à un deuxième tronçon du West Highland Way ( WHW).

Départ en périphérie de Fort William, direction Kinlochleven. Beau chemin facile et assez fréquenté qui se trouve être le plus souvent une large piste. Beau, mais sans comparaison avec la randonnée précédente et les suivantes, car l’itinéraire reste toujours timidement à flanc de montagne et n’offre pas les vues grandioses qui couronnent les ascensions.

Galerie de photos
WHW between Fort William & kinlochleven
 

03 WHW Part 2

Day 4 : « Le petit berger de la vallée d’Etive qui gardait les moutons dans le ciel »

Il paraissait impensable que la pluie et l’incontournable fog britannique ne viennent pas contrecarrer nos projets un jour ou l’autre. Les premières heures du matin nous gratifient d’une douche écossaise qui nous retient dans un musée de l’environnement et devant un succulent « morning coffee with scones, jam and butter ». D’après la météo BBCiène, la pluie devrait se calmer vers dix ou onze heures am et le retour du soleil est prévu pour 4 ou 5 heures pm. A quelques heures près les annonces étaient exactes. Perspectives qui nous laissent envisager une courte randonnée. Au menu : brouillard inconstant, vent fort et neige sur les hauteurs. Tenue exigée: goretex, polaire, bonnet, gants et crampons.

Départ du parking situé sur la route A 82 en face du grand cairn. Montée au Buchaille Etive Beag et retour par le même chemin.

Galerie de photos
Buchaille Etive Beag
 
 

04 Buchaille Etive Beag

Day 5 : « Randonnée de tous les dangers »

 Le temps est formidable, il faut en profiter. De mémoire d’Écossais on n’a plus vu cela depuis longtemps est l’on est pas prêt de le revoir. Départ pour une superbe boucle sur les hauteurs qui livrent des panoramas à couper le souffle.

Le chemin guide tantôt le randonneur dans un sillon évident, tantôt dans les bruyères et la mousse ou sur les roches où toute trace de passage s’évapore. Parfois l’empreinte est si ténue qu’on ne sait si elle est le fait des hommes ou des animaux. mais l’avantage ici, c’est que la faune n’est composée que de cerfs qui comme les hommes et contrairement aux chamois et aux bouquetins, ne sont pas suffisamment agiles pour se lancer dans des pentes rocheuses très escarpées.

Boucle à ne faire que par beau temps, sec et sans neige, d’une part parce qu’en cas de brouillard la visibilité est nulle, ce qui serait très dommage et d’autre part, parce qu’il y a une descente périlleuse (cliquer sur les punaises de la carte pour situer) qui requiert beaucoup de prudence et qui ne peut pas se faire si le terrain est glissant. Ceux qui n’ont pas le pied sûr, s’abstenir ou rebrousser chemin avant la punaise « faffings ».

Galerie de photos
Garbh Bheinn
 
 

05 Garbh Bheinn

Day 6 : « Du vieil homme au chaudron »

 Autre boucle tout aussi spectaculaire que la précédente, qui ondule sur les sommets et les crêtes. Pas de descente dangereuse, mais la dernière partie de l’ascension d’ Am Bodach peut être un peu ardue s’il reste de la neige.

Galerie de photos
Mamores
 

06 Mamores

Day 7 : « Au dessus du Loch Lomond »

 

Le Loch lomond est certainement le plus connu après le Loch Ness. Apparemment pas de monstre dans celui-ci, ce qui n’enlève rien à son charme. Le beau temps s’est fait un peu attendre, mais quel spectacle il nous a offert quand nous sommes arrivés sur les « petites collines ».

Une boucle (indiquée par un panneau « Ben Vorlich ») démarre sur la rive du Loch non loin de la gare d’Arlui et gravit une série de petites éminences pour atteindre Ben Vorlich. Le chemin se perd souvent dans l’herbe, mais il est très facile de s’orienter lorsque la visibilité est bonne, de couper et trouver des passages pour atteindre les sommets et revenir au point de départ.

Galerie de photos
Loch Lomond
 

07 Au dessus du Loch Lomond

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *