« Que chacun s’efforce dans le milieu où il se trouve de témoigner à d’autres une véritable humanité. C’est de cela que dépend l’avenir du monde. »

(Albert Schweitzer)

.

Récit, photos
& réflexions

 

La dernière petite étape se résume en quelques mots simples : c’est la version pédestre de la route des vins.

Albert Schweitzer

Parcours homogène, hésitant entre plaine et montagne au cœur du vignoble, enchaînant comme les grains d’un chapelet, des villages qui vivent presque tous exclusivement de l’exploitation viticole et du tourisme. Villages cossus et resserrés autour d’un clocher, aux noms imprononçables pour « ceux de l’intérieur », arborant façades colorées à colombages, remparts et toits pentus parfois couronnés d’un nid de cigogne. Kaisersberg (ville natale d’Albert Schweitzer), Ammerschwihr, Katzenthal, Niedermorschwihr et Turckheim.

Je traverse ces paysages, pétrifiés de froid où une forêt interminable de ceps décharnés donnent l’illusion d’un incommensurable cimetière. Ça et là, comme s’ils voulaient réchauffer ces squelettes transis, des vignerons emmitouflés entretiennent des braseros avec des brassées de sarments qui se consument en maigres colonnes de fumée. Les images des vignes que j’avais traversées à l’automne dernier me reviennent en mémoire, cuivrées et dorées, égayées des rires et plaisanteries de l’armée des vendangeurs et la vision de ce repos hivernal qu’elles m’offrent aujourd’hui, bien que belle et douce, est empreinte d’une certaine tristesse.

Étape qui me ramène tout doucement à la civilisation de laquelle je m’étais arrachée et qui marque le terme d’une solitude de 6 jours. La première phase de mon chemin de liberté prend fin aujourd’hui, à Turckheim.

.

Albert Schweitzer (Kaysersberg, 14 janvier 1875 – Lambaréné, 4 septembre 1965), était un théologien protestant, musicien organiste, philosophe et médecin alsacien.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

.


.

.

.

Topoguide

de l’étape (16,5 km)

  • Prendre la piste cyclable au sud-ouest de Riquewihr balisée triangle bleu, direction Kaisersberg.
  • Après 1 km environ, prendre le chemin à droite, balisage triangle bleu qui va à Kaisersberg par le Chêne de la Chapelle.
  • Poursuivre toujours ce même balisage jusqu’à Kaisersberg.
  • Au centre du bourg, emprunter la D415 qui va en direction d’Ammerschwihr et Colmar. Au niveau des dernières maisons suivre à droite le sentier balisé disque bleu qui passe près de la chapelle Saint Wolfgang.
  • Après la chapelle, prendre le sentier balisé disque bleu, partant sur la gauche, qui conduit à Ammerschwihr.
  • A Ammerschwihr, prendre le sentier balisé triangle jaune. Si on souhaite visiter Ammerschwihr, le plus simple ensuite pour retrouver le sentier balisé triangle jaune est de prendre la D415 direction Colmar et Ingersheim et à la sortie du village, s’engager sur la piste cyclable à droite. On retrouve après 1 km le balisage triangle jaune.
  • Suivre ensuite le chemin balisé triangle jaune qui traverse Katzenthal, Niedermorschwihr et se termine à Turckheim.

.

 

 

.

Logistique

& Cartographie

.

Hébergements

  • Turckheim : Les offres d’hébergement sont assez nombreuses aussi à Turckheim et environs : Office de Tourisme, 6 Rue Conseil, 68230 Turckheim  Téléphone : 03 89 27 38 44 ‎
  • Camping les Cigognes -Turckheim  (fermé pour la saison 2012).

Accès:

Kaisersberg et Turckheim sont desservis par des lignes de bus en direction ou venant de Colmar.

Cartes :  IGN 3718 OT « Colmar-Kaisersberg » au 1/25000e.

Trace GPS

Riquewihr – Turckheim

 

.

.

Temps forts

de l’étape

  • Étape facile et très belle au milieu les vignes, particulièrement attractive en automne au moment des vendanges.
  • Villages typiques de la route des vins: Ammerschwihr, Niedermorschwihr, …
  • Kaisersberg, à ne pas manquer. Superbe bourgade à l’architecture typique, Musée Albert Schweitzer, caves, Château…
  • Turckheim, village tout aussi typique et renommé que Kaisersberg, célèbre pour le chant du veilleur qui résonne du 1er mai au 31 octobre dans les rues de la vieille Cité à l’occasion de la ronde de 22 heures, une tradition qui perdure pour la plus grande joie des habitants et des visiteurs.


 Étape précédente                              Étape suivante