Chemin de liberté, de Lièpvre à Riquewihr (5)

.

Récit, photos
& réflexions

.

Charité bien ordonnée commence par soi-même… Aujourd’hui, je me réserve cette journée. Pas question de me laisser distraire par des pensées canibales ; mon attention ne s’échappera pas beaucoup du chemin. Cette étape, je l’avais attendue car je la savais belle. Elle me fait traverser le Taennschel, massif emblématique et mythique qui promet plus que son charme habituel en raison de la neige dont il s’est revêtu. Ce n’est pas la première fois que je viens le saluer : je l’avais visité une première fois en été et une seconde lors d’un printemps qui peinait à s’imposer.

Après la longue phase d’approche qui m’amène au carrefour de Rotzel, les choses sérieuses commencent sur le chemin qui n’est plus qu’un immense glacier que je ne peux vaincre sans risque qu’en chaussant les crampons. On croit que, passé ce barrage, la suite est une formalité, mais le Taennschel, ça se mérite. Le raide petit sentier se faufilant entre les troncs et les branches, nappé de neige récente qui s’échappe de la piste, est effacé et il faut avoir l’œil pour déceler les traces anciennes de semelles qui ne sont plus que des ondoiements imperceptibles. Des arbres abattus jonchent le sol, dans un fouillis inextricable qui oblige à improviser. Mais au bout de la montée, il y a un petit paradis posé sur un nuage immaculé qu’aucune empreinte fraîche n’a profané. J’ai l’impression d’arriver dans un éden silencieux, flottant au dessus d’un autre monde que j’ai quitté ce matin et séparé de lui par une barrière invisible. Mais il y règne une température sibérienne accentuée d’une bise mordante. A regret je renonce à prendre mon temps, il faut avancer et vite, et se contenter de saisir au vol les images féériques douces et froides à la fois.

 Galerie de photos

Liepvre - Riquewihr
 

Déjà je redescends, à l’abri du vent sur un adret qu’un soleil combattif à dépouillé de sa houppelande pour ne laisser que des haillons dans les coins d’ombre.

Superbe arrivée sur Ribeauvillé, sous les rayons obliques, par les châteaux en ruines qui se dressent sur les pentes roussies par l’hiver comme des soldats rescapés d’un combat. A mes pieds, les villages épars dressant leur clocher dans le moutonnement du piémont des Vosges, semblent dormir paisiblement sur les replis d’une couverture de patchwork.

.

Topoguide

de l’étape (23,5 km)

  • Départ du Gîte de Madame Mouillé.
  • Continuer la piste cyclable, puis prendre la route principale jusqu’au centre du village de Lièpvre.
  • Au carrefour, peu avant la mairie, prendre à droite la route balisée rectangle jaune ( GR532) direction Rotzel qui passe près d’une usine puis sous un pont avant d’entamer la montée.
  • Suivre le balisage rectangle jaune jusqu’à Rotzel (Attention, il faut bien observer, les départs de sentiers ne sont pas toujours très apparents).
  • A Rotzel (abri), tourner à droite. Après quelques dizaines de mètres, un chemin tourne à gauche en montant et comporte entre autres le balisage rectangle jaune. Ne pas prendre ce chemin. Deux autres chemins larges, balisés exclusivement rectangle rouge/blanc/ rouge continuent direction ouest sans accuser beaucoup de dénivelée. Prendre celui de gauche. Laisser l’autre qui descend légèrement et se trouve coté vallée.
  • Après 1 km environ, un petit sentier balisé rond bleu « Rammelfels » grimpe à gauche au milieu des arbres et arrive au dessus du Taennchel au niveau du  Rocher de Rammelfels.  Il passe ensuite près d’un abri.
  • Là, prendre le sentier balisé rectangle rouge/blanc/rouge et rectangle jaune qui passe successivement devant les rochers des Reptiles, des Géants, Bellevue, des Titans, Pointu, et enfin le rocher de la Paix d’Udine.
  • En suivant toujours le balisage rectangle rouge/blanc/rouge, descendre au carrefour Hasenclever, puis au carrefour du Cerisier Noir et enfin prendre la direction de « Ribeauvillé par les 3 châteaux ».
  • Au château de Ribeaupierre (le premier d’entre eux), descendre à Ribeauvillé par le sentier rectangle rouge (GR5), qui passe devant le Château Saint Ulrich et en dessous du Château Girsberg.
  • Continuer jusqu’à Ribeauvillé par le sentier balisé rectangle rouge.
  • Traverser Ribeauvillé en prenant la Grand Rue ; tourner à droite dans la rue de La Fraternité en direction du sud. On arrive à un croisement avec la rue du 3 décembre (D416). Prendre la piste cyclable en face, balisage croix bleue, direction « Hunawihr » et « Saint jacques de Compostelle »
  • La Piste cyclable mène à Huhnawihr et Riquewihr.

.

Logistique

& Cartographie

.

Hébergements

Les offres d’hébergement sont assez nombreuses dans le secteur Ribeauvillé et Riquewihr : Renseignements à l’Office de Tourisme du Pays de Ribeauvillé et Riquewihr, 1 Grand Rue, 68150 Ribeauvillé  Téléphone :03 89 73 23 23 ‎ ‎

Accès:

Ribeauvillé et Riquewihr sont desservis par des lignes de bus en direction de Colmar. Renseignements à l’Office de Tourisme du Pays de Ribeauvillé et Riquewihr, 1 Grand Rue, 68150 Ribeauvillé  Téléphone :03 89 73 23 23 ‎ ‎

Cartes :  IGN 3717 ET « Sélestat-Ribeauvillé » au 1/25000e et IGN 3718 OT « Colmar-Kaisersberg » au 1/25000e.

Trace GPS

Liepvre-Riquewihr

.

.

Temps forts

de l’étape

  • Le Taennschel où il est indispensable de faire une pause. Beau panorama sur la plaine d’Alsace et les Vosges,
  • Châteaux médiévaux de Ribeaupierre, Saint Ulrich, et avec un petit détour le château Girsberg,
  • Bourg et villages typiques de la route des vins : Ribeauvillé, Huhnawihr avec son église fortifiée et Riquewihr, perle du vignoble alsacien.
  • La fin d’étape au milieu des vignes.

Étape précédente                              Étape suivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *