16 réponses

  1. LARRIEU LUCIE
    5 juin 2017

    Bonjour! je suis ravie de voir tous ces gens qui, comme moi, randonnent en solo. Je repars le sac et le coeur léger, cet été terminer le GR10 que j’ai bien commencé… J’ai un sac de femme Deuter qui me convient très bien mais que je souhaite alléger. Je bivouaque avec une tente d’un kilo 100 et je me suis pesée avec liste habituelle: 10kg800! Je suis un petit gabarit et je n’emmène pas ma trousse de maquillage, ni les escarpins, moi non plus!!! Cependant, j’aimerais encore alléger mon sac, car avec la nourriture pour plusieurs jours, je vais fatalement augmenter la charge… Merci à tous pour vos conseils et particulièrement à Martine pour sa liste. Ah! un petit détail! je précise que je suis heureuse de rencontrer des jeunes gens en randonnée et de discuter avec eux ; j’ai 62 ans, jeune retraitée et randonneuse depuis 40 ans….
    Lucie

    Répondre

  2. Martin
    5 juin 2017

    Salut à tous et à toutes

    Merci pour les conseils dans cet article. En plus des points mentionnés l’article qui suit est très intéressant :

    https://www.onenightoutdoors.com/materiel-et-guides/les-bases-de-la-randonnee-ultra-legere

    Bonne lecture!

    Répondre

  3. Dominique
    25 janvier 2017

    bonjour,

    Je me nomme Dominique, Je suis du Canada, et je découvre votre blogue..Wow…un bijou !
    Je prévois faire une partie du GR 34 en août prochain. Y a-t-il une lecture que vous me suggéreriez à part votre blogue ? est ce sécuritaire pour une femme seule ? les gites sont ils nombreux ?

    Je me prépare tranquillement physiquement et mentalement 🙂

    Merci !

    Répondre

    • MK
      26 janvier 2017

      Bonjour Dominique,
      Merci pour vos compliments et je suis très heureuse d’avoir une lectrice canadienne.
      Je n’ai pas fait le GR34 mais je peux vous donner quelques tuyaux qui vous permettront de préparer votre randonnée.
      – En premier, le site le la FFRP (fédération française de randonnée pédestre) qui édite des topoguides.
      https://boutique.ffrandonnee.fr/topoguides?gr=170 . Cette page vous présente l’ensemble des topoguides se rapportant au GR34. En cliquant sur un fascicule vous pourrez visualiser la partie qu’il recouvre. Personnellement je les trouve assez bien faits: ils contiennent évidement l’itinéraire et les explications qui s’y rapportent mais recensent aussi tous les hébergements du parcours (adresse, tel et email) et autres renseignements logistiques. Ils facilitent grandement la préparation de la randonnée et dispensent d’acheter les cartes IGN. On peut se les procurer sur le site de la FFRP ou sur amazon.
      – Le site  » gîtes et refuges » rubrique « Recherche des hébergements sur un département  » http://www.gites-refuges.com/v2/recherche_dep.htm . En cliquant sur les départements concernés par le GR34, on peut trouver quelques hébergements qui ne sont pas cités dans les topoguides de la FFRP.
      – Et enfin le site « GR infos » qui donne des informations sur tous les GR. http://www.gr-infos.com/gr-fr.htm

      Je pense que vous pouvez trouver sur internet des blogs (blogues en canadien 🙂 ) qui relatent des randonnées sur le GR34. Ils donnent parfois des petits renseignements complémentaires (adresses sympas, astuces).

      Est-ce qu’une femme peut marcher en toute sécurité ? Si c’est aux mauvaises rencontres que vous pensez, je pense que le risque n’est pas plus grand sur un chemin de randonnée que partout ailleurs. La France n’est pas un pays réputé pour son insécurité. Les armes ne sont pas en vente libre, et s’il y en a qui circulent, elles se trouvent dans les zones urbaines où il y a des trafics illicites, mais certainement pas sur les chemins en pleine nature. Pour ma part je marche souvent seule, et je n’ai pas eu de problème. De plus en plus d’ailleurs, au cours de mes randonnées, je rencontre des femmes marchant seules. En Suisse, Allemagne et Autriche, c’est très fréquent. De plus, si vous faites ce chemin en août, vous allez rencontrer des groupes et des couples de randonneurs et probablement partager ça ou là un bout de chemin avec eux comme ça m’arrive parfois. Quant aux risques de se perdre, je pense qu’ils ne sont pas très grands, d’une part parce que les sentiers assez fréquentés comme l’est le GR34 sont plutôt bien balisés et d’autre part, parce que ce n’est pas le désert et que si l’on fait une fausse route, on trouve toujours à se renseigner pour retrouver la bonne voie.
      J’espère avoir répondu à vos questions et si vous en avez d’autres je me ferai un plaisir d’y répondre à nouveau. Je vous souhaite de prendre beaucoup de plaisir à marcher sur ce chemin entre terre et mer.
      Bien cordialement,
      Martine Keller

      Répondre

  4. Thomas
    26 novembre 2016

    Bonjour,
    J’adore votre blog, et je suis très content de le découvrir car j’hésitais à me lancer dans l’aventure, justement parce que je me demandais si c’était vraiment responsable de partir seul sur plusieurs jours (je fais déjà quelques rando seul mais uniquement sur une journée).
    Du point de vue matériel, je pensais investir dans un sac de couchage pour avoir quelque chose de très léger et compact. Sauf que voila, je ne sais pas s’il vaut mieux investir dans un qui est chaud (genre jusqu’à 0/-5/-10 pour pouvoir l’utiliser invariablement l’hiver/l’été) quitte a avoir trop chaud l’été. Ou s’il vaut mieux quelque chose de standard (puisque la plupart des refuges sont chauffé) quitte a avoir un peu froid l’hiver si jamais on a quelque chose de pas chauffé. Ou s’il vaut mieux en avoir un pour l’hiver ou un pour l’été. J’avoue que je ne connais pas trop les refuges, et j’ai déjà eu l’occasion d’en croiser plusieurs mais il n’y avait pas l’air d’y avoir de chauffage. Ce qui m’a fait penser que l’hiver, cela devait être un peu rude.
    Sachant que je ne pense pas dormir en tente l’hiver ni à la belle étoile, mais par contre dormir dans un refuge sans chauffage ou avec un simple poêl au bois ne me gênerai pas.
    Merci d’avance, et bonne continuation, votre site web est vraiment encourageant pour les débutants dans la marche solitaire !

    Répondre

    • MK
      26 novembre 2016

      Bonjour Thomas,
      Je pense que ce n’est absolument pas déraisonnable de se lancer dans la randonnée en solo. Je trouve d’ailleurs qu’on rencontre de plus en plus de randonneurs (euses) solitaires. Il faut cependant être prudent et respecter les précautions et recommandations que j’évoque dans l’article « Astuces et sécurité« .
      Vous me demandez mon avis à propos du sac de couchage. Comme vous prévoyez de dormir en refuge, éventuellement peu ou pas chauffé en hiver, mais que vous ne ferez pas de bivouac, je pense qu’il n’est pas nécessaire d’investir dans un sac de couchage trop haut de gamme. Vous allez le payer très cher et il ne vous rendra pas plus service qu’un sac moins performant. Parce qu’il faut savoir que les refuges en France et en Europe, ont des lits ou des bât flanc équipés de couvertures ou de couettes. Attention, je parle bien de refuges, et non pas d’abris sommaires qui sont des cabanes « de dépannage » où il n’y a souvent aucun matelas.
      Je pense que ce qui est intéressant est de prendre un sac de couchage léger qui, une fois comprimé, prend très peu de place dans le sac à dos. Si un jour vous vous trouvez dans un refuge froid, vous pourrez toujours ajouter une ou plusieurs couvertures.
      Longtemps j’ai traîné mon sac de couchage pour mes randos et je peux compter sur les doigts d’une seule main les fois où je l’ai sorti du sac à dos. Et encore, ce n’était pas par nécessité absolue mais parce que je trouvais que les couvertures étaient un peu douteuses. Maintenant, très souvent, je ne le prends plus. En revanche, j’emporte toujours un drap-sac ( en soie, c’est plus léger) ainsi qu’un maillot de corps manches longues (type ODLO Warm ) et un collant. Quand il fait froid, ça fait bien l’affaire la nuit (ou même le jour). Et si un jour, il vous arrivait d’avoir un peu froid,il suffit de dormir habillé, ce ne sera pas un drame.
      En résumé, je dirais qu’il faut en acheter un, mais qu’il n’est pas nécessaire de prendre le plus chaud ( jusqu’à -5 ça devrait aller). Vérifier avant de l’acheter s’il est peu encombrant et léger.
      J’espère avoir répondu à votre question. Si vous avez d’autres demandes, je me ferai un plaisir de vous renseigner.
      M.Keller

      Répondre

  5. Marie
    2 août 2016

    Salut, je commence à me renseigner pour les préparatifs pour une marche de 7 jours six nuits, pour laquelle je devrais porter ma tente, matelas, nourriture et de quoi la préparer. As-tu des conseils pour rester dans un poids décent? Je suis surtout curieuse pour la nourriture, je ne sais pas du tout ce qui est faisable pour voyager léger…Merci!

    Répondre

  6. Céline
    16 mai 2015

    Bonjour, et merci pour cet article. Je vois que vous avez utilisé le sac Bariloche 50. Pensez-vous que vous auriez réussi à faire rentrer votre équipement dans un 35 ? Je ne sais lequel acheter. Etait-il confortable ? Vous n’aviez pas de tente, n’est-ce pas ? Merci pour vos précisions ! 🙂

    Répondre

    • MK
      18 mai 2015

      Bonjour Céline,
      Pour la question concernant la contenance, je pense que le « Bariloche 35 lites » est peut-être un peu juste si l’on emporte le sac de couchage qui prend un peu de place. Si l’on a un sac trop petit, c’est un peu le casse-tête chaque matin pour tout faire rentrer. Il faut également penser qu’en plus des vêtements et matériel de la check-list, il faut ajouter les pique-niques ce qui représente un certain encombrement.
      Le sac « Bariloche » n’est confortable que s’il est rempli (et correctement agencé), sinon il « ballotte » et le poids mal réparti tombe sur les reins.
      Récemment, on m’a offert un sac avec armature ( Deuter furura Pro 34 femme) et je dois dire que malgré le poids à vide plus important que le sac Bariloche, la charge est très bien répartie. Au final, sur le dos, il ne parait pas plus lourd. Il est modulable: volume de base 35L + 5l. Pour moi il est suffisant (testé cet hiver avec satisfaction). De plus, avec ses multiples poches il est très commode. Évidemment, ce n’est pas le même budget !
      Je vous suggère la chose suivante si vous ne savez pas quelle contenance et quel type de sac prendre: constituez votre paquetage sans rien oublier, mettez-le dans n’importe quel sac de voyage et allez dans un magasin de sport. Expliquez au vendeur le problème. Sélectionnez dans les rayons des sacs de 35l, 40L et 50l (quelle que soit la marque) et faites les essais. Le sac au même titre que les chaussures est important dès lors que l’on fait des randonnées de plusieurs jours.
      Non, je ne transporte pas de tente car je ne fais pas de bivouac.
      J’espère avoir répondu à vos interrogations.
      Bonnes randonnées
      Martine Keller

      Répondre

  7. corwin
    5 mars 2013

    site sympa
    mais j’hallucine que ce soit une femme qui pratique la rando légère
    désolé mais tu es la première que je rencontre
    sur le web ou ailleurs
    bravo

    Répondre

    • mk
      5 mars 2013

      Ben, en fait c’est pas très compliqué: c’est parce que je n’ai pas trouvé d’homme pour transporter ma trousse à maquillage, mon peignoir, toute ma petite lingerie, mon sèche-cheveux, mon gros pyjama en pilou pour les nuits frisquettes, ma tenue d’intérieur et ma tenue de soirée, mes 3 paires d’escarpins, mon oreiller sans lequel je ne peux absolument pas dormir, ma pharmacie complète avec tous les médicaments indispensables, superflus et carrément dangereux….
      Maintenant, si tu te proposes pour faire le sherpa ! 🙂

      Répondre

  8. Corinne Cap
    17 août 2011

    Merci beaucoup pour toutes ces précieuses informations!
    J’ai découvert le GR5 par hasard et souhaite m’y lancer au départ de Saint-Gingolf la semaine prochaine, pour 6 jours dans un premier temps, si la météo le permet.
    auriez-vous des sauces concernant le pic-nic ? Je suis novice et cela seara mon premier treck. Faut-il prévoir plusieurs jours, astuces conservation, etc. Merci beaucoup.
    Cordiales salutations. CCA

    Répondre

  9. Michel
    26 janvier 2011

    Mais mais… je ne vois point de GPS et sa cohorte de piles ? Pourtant il me semble bien, chère Martine, que tu en est dotée… Allez, c’est les soldes, je te fais le tout à 53 – 27 = 212 grammes.

    Répondre

    • mk
      26 janvier 2011

      Au moment où l’article a été écrit (bien avant d’être publié) je n’avais pas encore de GPS. Mais je vais procéder dès que possible aux rectifications nécessaires.

      Répondre

  10. mony
    22 janvier 2011

    Liste semblable à la mienne me semble-t-il, sauf que j’ai opté pour le poncho

    Répondre

    • mk
      29 janvier 2011

      Nous les femmes qui avons le réputation de partir en voyage avec de nombreux et volumineux bagages, sommes souvent moins chargées que les hommes quand il s’agit de les transporter nous-mêmes: Est-ce parce que nous avons une confiance limitée en nos capacités à transporter un sac lourd, ou sommes moins rebutées (par habitude ancestrale) que la gente masculine à faire quotidiennement notre lessive ? En tous les cas cela montre que nous savons nous adapter ! 🙂 Merci de ton commentaire. Amitiés

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour au début
mobile bureau