1 réponse

  1. Simon Richard
    13 janvier 2020

    Été 2019, passé la cabane d’Uls, à 300 mètres environ avant de passer le Pas du Bouc, cinq! patous se sont rués vers moi pour me barrer le passage. Ils se sont approchés à quelques mètres de moi. Je ne pouvais ni contourner par le haut ni par le bas le sentier étroit. J’ai reculé de 250 mètres environ en espérant que le troupeau se tasse. J’ai attendu vingt minutes, une randonneuse est arrivée depuis la vallée. Entre-temps, le troupeau s’était légèrement déplacé à la gauche du sentier. On s’est élancés vers le col. Deux patois ont accouru vers nous. Ils sont restés à quelques mètres et nous ont laissé passer.

    Le couple de Eylie-d’En-Haut était toujours là. Fort sympathique. Bonne cuisine.

    Simon

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour au début
mobile bureau