Les Alpes par les GR®5 : Une pause à Modane (17)

Modane, vendredi 19 septembre 2008

Journée sédentaire. Je retombe vite dans mes travers de citadine et finis par trouver de l’intérêt à cette cité sans intérêt.

Hier soir, devant un dépliant touristique acquis à l’office de tourisme j’avais envisagé d’aller visiter les forts surplombant la ville pour meubler l’après-midi, mais après avoir fait le bilan des différentes obligations que je ne peux différer, je renonce.

Mon emploi du temps somme toute bien rempli se met en place tout naturellement:

  1. Faire mon courrier devant un café-croissant dans un bar,
  2. Trouver quelques petits cadeaux à envoyer à la maison, tâche qui s’avérera plus difficile que prévu, les stocks des magasins étant épuisés à cette période,
  3. Repasser à l’hôtel faire le paquet,
  4. Aller à la poste pour expédier le tout,
  5. Rendre visite aux Mousquetaires ou au Casino pour renouveler les provisions, et comme j’ai le temps j’irai aux deux.
  6. Me mettre en quête d’un pressing pour redonner à ma veste polaire qui pue une senteur printanière; mais, le seul que compte Modane ne peut s’engager à me le rendre que dans trois jours. Comme ma chambre d’hôtel n’est pas suffisamment ventilée pour pouvoir espérer la faire sécher,  je continuerai donc à macérer dans les relents de tabac froid qui datent du refuge du Col de Chesery et de la transpiration des kilomètres !

Une fois toutes ces tâches accomplies, la journée est déjà bien entamée, mais il me reste suffisamment de temps pour aller tuer une heure ou deux chez le coiffeur rafraîchir ma coupe.

Soirée télé, lecture et consultation de la suite de l’itinéraire sur un guide qui montre quelques signes de fatigue, car il a déjà fait le voyage en juillet 2007. (lire la suite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *