11 réponses

  1. Amandine, Regard Lointain
    13 décembre 2018

    C’est super tous ces renseignements merci ! Et beau parcours.
    On envisage de faire le tour des lacs été 2019 mais j’ai vu que votre article était assez ancien, aussi je ne sais pas si vous verrez mon commentaire, je tente quand même !
    Je me demandais juste si c’est possible de rejoindre les lacs en voiture. Enfin, je m’explique aller voir un lac, s’y garer, faire une rando pour l’atteindre si besoin, puis aller à un autre départ, faire de nouveau une rando si besoin, etc. Autrement dit ne pas tout faire à pied.
    Merci par avance 🙂

    Répondre

    • MK
      16 janvier 2019

      Bonjour Amandine,
      Mes excuses pour cette réponse tardive.
      Je crois me souvenir que tous les lacs ou presque ont un accès possible en voiture (routes goudronnées ou chemins de terre). Évidemment, vous n’êtes pas dans le même projet que celui que je m’étais fixé puisque pour moi le parcours pédestre qui me faisait relier les différents lacs était aussi important que les lacs eux-mêmes.
      Donc, je vous conseille de vous munir de cartes IGN (mentionnés dans l’article) pour élaborer vos propres parcours de rando (tour de lac ou autre) car évidemment l’itinéraire que je propose dans l’article ne pourra pas convenir à votre projet.
      Cordialement,
      M.K

      Répondre

  2. Jules
    25 juin 2014

    Bonjour,

    Je suis émerveillé par la beauté des photos ci-dessus. Merci.

    J’aimerais apprendre à pêcher la truite avec des appâts artificiels (je suis incapable d’utiliser vers, asticots, etc.); la beauté du cadre naturel est primordiale pour moi… quelqu’un veut bien me renseigner les plus jolis lacs des Vosges où je pourrai m’initier à cette activité.

    D’avance, merci.
    J.B

    Répondre

    • MK
      29 juin 2014

      Bonjour,
      Je ne peux malheureusement pas vous fournir les renseignements que vous cherchez car je ne suis pas pêcheuse. Je me souviens avoir vu autour de certains lacs ( Lac des Corbeaux, Lac vert, lac d’Alfeld) des pêcheurs, mais j’ignore quels poissons ils prenaient. Par ailleurs, je ne connais pas la législation concernant la pêche dans ces lacs: il faut probablement un permis. Je pense que vous pouvez contacter les mairies des villages proches (Stosswihr, Orbey, Gerardmer, Xonrupt). Elles pourront certainement vous renseigner. Cordialement. M.K

      Répondre

  3. rivard
    27 mai 2013

    bonjour je vois que tu a l’air de t’y connaitre voila je fete mes 23 ans fin juin et j’ai l’habitube avec quelques amies qui aime camper d’aller camper pres du rhin coter allemand on peut s’y baigner sais magnifique et il y a un endroit reserver pour sa …. et pour la 5eme année j’aimerai changer d’endroit et aller pres d’un lac des vosges ou l’ont peut s’y baigner faire un petit feu et camper voila j’espere que tu me repondra
    encore merci de ta reponse

    Répondre

    • MK
      28 mai 2013

      Bonjour,
      A ma connaissance, les seuls lacs des Vosges autorisés à la baignade sont les lacs de Kruth-Wildenstein, Gerardmer, Longemer et Pierre percée (plus au nord). Pour ces lacs des espaces sont aménagés à l’intention des baigneurs. Je ne sais pas si l’on peut y installer un campement et y faire du feu. A mon avis, l’utilisation de ces lieux est règlementé.
      Si l’on voit parfois des baigneurs dans les autres lacs (où il y a souvent des panneaux d’interdiction), ils sont en infraction et je ne prendrai donc pas la responsabilité de t’inciter à en faire autant.
      Cordialement,
      M.K.

      Répondre

  4. André
    13 octobre 2012

    Bonjour,
    Vous empruntez des sentiers en zone de protection sensible Natura 2000 où la pratique du VTT y est interdite.

    Merci de respecter les balisages prévus à cet effet.

    Aucun parcours VTT ne peut être créer dans ces zones.
    La pratique sauvage nuit aux associations qui entretiennent et balisent les parcours.

    Merci pour votre civisme

    Répondre

    • mk
      13 octobre 2012

      Je ne comprends pas bien le sens de ce commentaire. Tous les parcours proposés sur ce site ont été faits à pied et s’adressent donc à des marcheurs. Je pratique la randonnée pédestre et je ne fais pas de VTT !

      Répondre

    • leucos
      16 novembre 2012

      Non seulement notre hôte ne pratique pas ce sport, mais en plus il est faux de dire que le VTT est interdit dans les zones Natura 2000. Je ne defends pas le VéTéTé (je n’en fais pas non plus), je constate juste.

      Les préconisations/restrictions/règlementations/…ons sont définies dans un DOCOB pour chaque site.

      Vous pouvez consulter ces DOCOB sur le site de la préfécture.

      Répondre

  5. Franck Hidvegi
    14 septembre 2011

    Bonjour,
    Merci pour votre site et les très chouettes carnets de route que vous proposez ainsi que les conseils pratiques. J’ai commencé à lire celui du GR 10, GR que je viens également de terminer cet été, et à travers la lecture de votre traversée, les paysages me reviennent en mémoire, je retrouve ces ambiances fortes que procure la randonnée en solitaire. Mais à la différence de vous, je préfère « batailler pour monter ou démonter une tente qui s’envole, qui dégouline au petit matin »… que de partager ma chambrée avec une horde de ronfleurs plus insupportables les uns que les autres 😉 A coucher dehors, le dos déguste bien sûr… mais quelle liberté de pouvoir s’arrêter quand on veut, où on veut. Mais je reconnais que dormir sous un toit permet de socialiser, de faire de chouettes rencontres aussi… Dans tous les cas, la randonnée en solo, c’est que du bonheur car comme vous le décrivez si bien elle permet « des rencontres qui restent inaccessibles et même insoupçonnables à ceux qui marchent en groupe ». A vous lire. Franck (http://lesblogsdefranck.be).

    Répondre

    • mk
      17 septembre 2011

      Merci de votre commentaire. Je garde un très beau souvenir de cette traversée des Pyrénées et je vous accorde que le bivouac ajoute encore au sentiment de liberté que procure la randonnée en solo. Mais voilà, j’ai trois gros défauts presque inavouables : je suis un peu trouillarde, assez bavarde et très fainéante. Ce qui m’oblige à me rabattre sur les gîtes et refuges qui ne réservent pas que de mauvaises surprises, bien au contraire. J’ai souvent passé de très agréables voire mémorables soirées. Quant aux ronfleurs, je ne veux pas trop leur lancer la pierre, il paraît qu’il nous arrive à tous (toutes) un jour ou l’autre d’être celui ou celle qui anime les nuits en dortoir ! 🙂 Bien cordialement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour au début
mobile bureau